Boire & manger / Monde

Juin 1938: le New York Times découvre le cheeseburger

Temps de lecture : 2 min

Le site du quotidien américain a republié la première mention du cheeseburger dans ses colonnes.

Cheeseburger | Peter F. via Flickr CC License by
Cheeseburger | Peter F. via Flickr CC License by

Le 12 juin 1938, le New York Times et ses lecteurs ont découvert le cheeseburger. Dans un article publié ce 27 mai, le site du quotidien américain a republié la première mention du cheeseburger dans ses colonnes. C'était dans un article consacré aux bizarreries californiennes:

«Les hot-dogs et hamburgers sont devenus depuis bien longtemps des plats nationaux. Certaines adaptations sont typiques de la Californie comme le nutburger, le cheeseburger, le porkburger ou le turkeyburger.»

Neuf ans plus tard, le quotidien new-yorkais n'était plus aussi dubitatif, précise aujourd'hui Mark Bulik, et avait «pris le phénomène un peu plus au sérieux»:

«Au début, la combinaison de bœuf avec du fromage et des tomates, qui sont parfois utilisés, peut sembler bizarre. Mais si vous y pensez, vous comprendrez que cette combinaison est plutôt saine, gastronomiquement parlant.»

Le #foodporn avant Instagram.

Slate.fr

Newsletters

Chez le chef Gérald Passédat, le meilleur du poisson

Chez le chef Gérald Passédat, le meilleur du poisson

Le Petit Nice, ce Relais & Châteaux familial posé sur la corniche méditerranéenne, a franchi le cap du siècle à la fin 2017: une belle histoire de table du Sud.

La vraie recette de la salade Caesar

La vraie recette de la salade Caesar

La salade Caesar, vraisemblablement inventée à Tijuana dans les années 1920 par le chef Caesar Cardini, est un plat très simple, avec peu d'ingrédients: des feuilles de romaine, des croûtons à l'ail et une sauce très particulière. Mais, à l'origine, aucune trace de poulet, de bacon ou encore de tomate.

Le secret de l'«acqua pazza», méthode de cuisson express pour le poisson

Le secret de l'«acqua pazza», méthode de cuisson express pour le poisson

C’est largement plus facile à faire qu’à décrire; ça demande vraiment très peu de travail en amont et, si vous êtes bien organisés, c’est prêt en moins de 10 minutes.

Newsletters