Partager cet article

Vous avez un truc à dire? Exprimez-vous avec le nom de votre réseau Wi-Fi

Corbis/Stylist

Corbis/Stylist

A chaque espace, son réseau?

Petit jeu : sortez votre téléphone, allez dans «Wi-Fi» et regardez les noms des réseaux autour de vous. À côté des sempiternels Freebox-5F0A1, Freewifi, Livebox-9C045 aussi poétiques qu’un numéro de Sécu, vous aurez peut-être  la joie de découvrir un «jolicœurdeParis», ou un «Beyoncé4ever». En bidouillant leur box (Google vous dit comment faire), de plus en plus d’internautes transforment leur SSID (Service Set Identifier) en réseau social souterrain. 

Stylist s’est baladé tout Wi-Fi ouvert pour une visite de Paris en mode_secure 32 caractères. On vous présente nos nouveaux amis. 

1.Les engagés

Avant, ils laissaient des mots passifs agressifs sur la porte de l’ascenseur, portaient des t-shirts à message et passaient leurs samedis à faire du prosélytisme à la sortie des supermarchés pour alerter sur le danger des ondes. Toujours prompts à porter leur combat sur de nouveaux canaux, ce sont des pionniers du renommage de SSID. 

Si parfois, ils tiennent simplement  à partager leur rejet de la promiscuité («On Vous Entend Baiser», «Baisez_fenetres_fermees_SVP») ou à communiquer en mode talkie-walkie avec leurs camarades («WESH AMANDINE OU QUOI», «iLOVEyou», «MERCI JEROME»), ils occupent aussi les ondes pour exprimer leur misanthropie («Touchemoipas», «nypensememepas,» «enculetouchepasmonreseau», «c’est pas pour vous du tout!», «FuckaCeluiQuiLit», «faitpaschier»), ou vous éveiller à l’engagement citoyen («NON_A_LA_LOI_TAUBIRA», «Hollande_Demission», «seulementlagrevehumaine»), vous alerter («wake up paris», «pollution_electromagnetique», «BigBrother is Watching You», «protege_ton_reseau») et, de temps à autre, donner une lueur d’espoir («regardeleciel», «god_love_you»).

Le SSID pour avoir la paix

Un élémentaire «No pasaran» fera l’unanimité parmi ces baladins du Net qui vous prendront pour un héraut de LA cause. 

2.Les creepy

Vous pensiez avoir emménagé dans un deux pièces sympa «à deux pas du canal». 

Mais ça, c’était avant de vous brancher au Wi-Fi et de découvrir que votre voisinage tenait plus de Rosemary’s Baby que de Friends. Maintenant, vous êtes prise au piège, coincée entre «Les grosses du 5e», une «PUTEWIFI» et un «Boucher_Renoir» qui vous inquiète tout particulièrement car il n’y a aucune boucherie à l’horizon. Regroupés dans les quartiers à plus forte densité comme Bastille, Pigalle et derrière la Place d’Italie, ils aiment la fête («inesfofolle», «laurenselacolle», «maisonpolicefree») autant que vous faire peur («Mauvaises ondes», «Maladies Rares», «demoniak75», «SeigneurDeGuerre», «lefranctireur»). 

Les plus flippants n’hésitent pas à coller leur sexe virtuel contre votre jambe («Scrotumwifi», «lemonstre»).

Le SSID préventif

Celles qui ne veulent pas acheter un câble ethernet et traîner un fil dans tout l’appart rejoindront les paladins solitaires «interpolwifi» et «Van-Surveillance-DGSE» dans leur délire sécuritaire. 

3.Les attention-whores

Nombrilistes décomplexés, ils se livrent avec une clé WAP pour seul filtre, en vous prenant à témoin de leurs tracas quotidiens («coupdfaim», «Plus de Souffle», «MisEnDemeure») ou de leurs problèmes existentiels («YVES_HOME_POOR», «ISOLATION_2009», «ordinateurcheriplusquelemari», «JAHLOUH», «jonathanabout»). 

Comme avec les plus exhib’ de vos amis Facebook, il vous sera impossible d’échapper à leur bonheur conjugal, étalé sans pudeur au grand jour («NO(U)S», «casitadelplacer», «Chouchou et Loulou»), ou à défaut d’avoir trouvé l’âme sœur, ils mettront en avant le lien social qui les raccroche au monde («maminou», «Tonton_Christobal», «macecile», «tanteCla_secure», «mon vieil ami», «masorcierebienaimee»). Leur dérive mégalo peut les pousser à se prendre pour Dieu («Princesse de l’Univers», «LE_ROI», «Home_boss», «superfreeman2», «Prince Clement», «SUPERSTARS», «Lambassadeur», «La Markiz», «Thebeautifulon»), ou dans les cas les plus préoccupants, à inscrire leur adresse mail voire leur numéro de téléphone.

Le SSID qui les calmera

Comme a bien compris la «CARLA_S de la Place des Vosges», vous gagnerez en surenchérissant à coups de name dropping. 

4.Les autochtones

Pour ces amoureux de Paris, débarquer dans un appartement couronne souvent des mois de recherches acharnées, c’est pourquoi ils patrouillent dans la ville et plantent leurs drapeaux dans l’air pour revendiquer la conquête du territoire (JustMovedIn, C’est ici chez moi, chez_ouam, ou le formidable ESMERALDA qui vit à côté de Notre Dame). 

Lorsqu’ils arrivent à habiter dans les quartiers signalés en rouge foncé sur les cartes des prix de l’immobilier, ils déploient toute leur fierté : c’est donc dans le Haut Marais, à Saint-Germain-des-Prés et sur les Champs-Élysées que fleurissent les luco, Buci_Bonheur, MyFirstTournelle, Loft_Turenne, 22Odeon, CardinalSaintGermain. 

Phénomène curieux : les allusions à Montmartre dans tous les quartiers de Paris, comme un symbole de la capitale. 

Plus attendus sont les nombreux voyageurs immobiles qui rêvent d’ailleurs, souvent le Mexique ou n’importe quel autre pays de l’Amérique du Sud, jusqu’aux plus ambitieux Bora_Bora et Objectif Lune.

SSID conseillé : profitez de cette géolocalisation plus efficace que Tinder pour proposer à vos voisins un apéro dans le bistrot au coin de la rue. FreeboxBG pourrait toujours se pointer.

5.Les biographes

Le clan bien fourni de ceux qui se positionnent par rapport au reste de la population en revendiquant des goûts très spécifiques est souvent composé par des food addicts (Baconandeggs, Haribo_polka, GRASDOUBLE, mikado360, SUCRE, fatal_kebab, chocapic), ou des addicts tout court (botox03, dextopropoxyphene, Champagne). Parmi eux se cache le club des timides qui exprimentleur personnalité à l’aide d’un animal totem. C’est ainsi que Totoro se balade de Wi-Fi en Wi-Fi, dans un clin d’œil habile à Mon voisin Totoro, suivi de près par Babar. La métaphore animalière peut aussi devenir plus strictement zoologique et s’accompagner d’une clé de lecture (lelephant_frimeur, Cool_Calamar, DouceYack, FreePoussin, Madpelikano, ELGATOLOCO) ou renseigner sur l’ambiance domestique (poulailler, la danse des cafards). 

À signaler, un bestiaire particulièrement fourni près des Buttes-Chaumont (PandaetKoala, les chatons, lamaisonchat, lamaisondesratons, chevreuils).

SSID de combat : remontez la chaîne alimentaire, sortez les griffes et choisissez-vous un animal capable de survivre dans la jungle urbaine. 

Projet X

Comment les gens d’Internet ont choisi le nom de leur création. 

Google < Gogol, le nom du nombre 10100. Pour imposer direct l’idée que le moteur de recherche est à très, très grande échelle. 
Apple < Newton, adossé à un pommier, était le premier logo de la firme. Avec un extrait du poème de Wordsworth: «Newton… un esprit toujours en voyage dans une mer de pensées, seul.» La pomme croquée arc-en-ciel n’est apparue qu’un an plus tard, en 1976. 
42, l’école d’informatique gratuite de Xavier Niel < Le Guide du voyageur galactique de Douglas Adams, roman barré de science-fiction dans lequel 42 est la réponse à «la grande question sur la vie, l’univers et tout le reste».
Atari < Hatari ! de Howard Hawks avec John Wayne, le film préféré de son fondateur Nolan Bushnell. On n’a toujours pas d’explication sur l’effet hypnotique de Pong, le 1er jeu développé par l’entreprise.

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte