Partager cet article

Qui est le photographe de Sarkozy accusé d'avoir espionné les journalistes du Monde?

Statue d'un paparazzo à Bratislava, en Slovaquie | Benmil222 via Flickr CC License by

Statue d'un paparazzo à Bratislava, en Slovaquie | Benmil222 via Flickr CC License by

Selon le Monde, Sébastien Valente, paparazzi recruté par Nicolas Sarkozy pour couvrir son retour en politique, reconnaît avoir tenté de photographier les journalistes du quotidien spécialistes des révélations sur l'ancien président.

Il est l'homme qui suivait en octobre 2014 la voiture des enquêteurs du Monde, Gérard Davet et Fabrice Lhomme, sous protection policière depuis septembre car victimes de menaces de mort après leurs révélations sur les écoutes de Nicolas Sarkozy et son avocat dans l'affaire des financements libyen de la campagne de 2007. Dans un article du 26 mai, Le Monde rapporte des propos du paparazzi Sébastien Valente, qui se défend d'avoir agi pour le compte d'une personnalité ou d'un média:

«J’ai essayé de faire une photo de M. Davet, le but était de faire une photo avec ses officiers de sécurité. Je pensais que cette photo allait intéresser des magazines. C’est mon métier de faire des photos d’actualité. [...] Mes tentatives de faire des photos de MM. Davet et Lhomme [se] sont arrêtées là.»

Là, c'est-à-dire à une filature repérée par les agents du service de la protection (SDLP) la veille de la parution d'un article de Valeurs actuelles sur les rendez-vous des deux journalistes.

Filature

Valeurs actuelles accuse la justice et la presse de «mettre en place une stratégie d’étouffement judiciaire» à l'encontre de Nicolas Sarkozy. Le journal reproche à Gérard Davet et Fabrice Lhomme, qui ont écrit le recueil de témoignages Sarko m'a tuer et préparent un livre sur François Hollande, de bénéficier de violation du secret d'instruction, pointant leurs rendez-vous au ministère de la Justice et au Pôle financier.

Sébastien Valente nie avoir jamais travaillé pour l'hebdomadaire, dont le numéro était déjà imprimé au moment de la filature.

Clichés de vacances

Le paparazzi de 34 ans, habitué de la presse people, a amorcé un virage en septembre dernier en devenant photographe de Nicolas Sarkozy au moment de son retour en politique et de sa candidature, réussie, à la présidence de l'UMP. 

Le Monde le dit proche de Carla Bruni. Il est l'auteur des clichés de vacances de Nicolas Sarkozy au Cap Nègre en 2013 mais refuse la paternité des moins avantageuses immortalisations de François Hollande, l'été dernier, bedonnant et badigeonné de crème solaire. Quant aux photos du président accompagné de l'actrice Julie Gayet dans la cour de l'Élysée, elles ont transité, d'après le Canard Enchaîné, par E-presse, l'agence de sa compagne.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte