Partager cet article

La police britannique avait un œil sur les fans de «X-Files» et «Star Trek»

Star Trek Voyager.

Star Trek Voyager.

Scotland Yard a eu peur que des séries comme «Star Trek» et «X-Files» unissent les fans dans un même culte et que ceux-ci en viennent à semer le trouble.

À la fin des années 2000, la police britannique a semble-t-il eu peur que des séries comme Star Trek et X-Files unissent les fans dans un même culte, semblable à celui de Heaven's Gate. En 1997, 39 adeptes de cette secte avaient décidé de se suicider ensemble «lors du passage de la comète Hale-Bopp alors qu'ils croyaient que leur âme allait rejoindre un vaisseau spatial supposé caché derrière la comète et transportant Jésus», raconte Wikipédia.

Alors, pour éviter tout problème, la police britannique a préféré monter un dossier. C'est l'histoire complètement folle publiée le 17 mai dernier sur le site du quotidien britannique Telegraph:

«Le dossier –intitulé OVNI Nouveaux Mouvements Religieux et le Millénaire– a été conçu en réponse au suicide collectif de 39 personnes en 1997 à San Diego connu sous le nom de Heaven's Gate. Les membres du groupe étaient d'ardents adeptes de X-Files et Star Trek, selon la Branche Spéciale.»

Influence sur les fans

Les documents ont été publiés par le docteur David Clarke, qui a dû attendre une dizaine d'années avant de pouvoir y avoir accès, précise The Daily Dot.

«[Cela inclut] un mémo de deux pages destinées aux agents anti-terroristes. Dans un post de blog où il évoque les documents, Clarke affirme que X-Files, Millennium, Dark Skies et Star Trek sont les séries que la police britannique considérait comme dangereuses.

 

Selon les documents, ces séries appuieraient sur les boutons pyschologiques des fans et encourageraient donc un niveau d'intérêt sinistre de la part de certains groupes d'individusqui s'intéressaient trop à de telles séries.

 

Pourquoi celles-ci en particulier? La police croyait apparemment qu'elles avaient une influence particulière sur leurs spectateurs parce qu'elles unissaient différents élements de la religion, les OVNIs, les conspirations et des événements mystiques, et les intégraient dans un scénario divertissant

Comme le résume Le Journal du Geek, «en clair, Scotland Yard avait peur que les Trekkies et autres fans prennent leurs séries trop à cœur et sèment le trouble. Rappelons également que l’époque était propice aux théories sur la fin du monde, avec l’arrivée imminente de l’an 2000».

Évidemment, explique le Telegraph, la police britannique a déclaré ne rien savoir de cette histoire.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte