Partager cet article

L’Europe veut empêcher David Cameron de bloquer le porno

Bath porn  | fnogues via Flickr CC License By

Bath porn | fnogues via Flickr CC License By

Un document confidentiel ayant fuité suggère que l’Union européenne souhaite laisser le choix du contrôle parental à l’utilisateur, ce qui contrecarre la volonté du Royaume-Uni de bloquer la pornographie.

Cela fait presque deux ans que le Premier ministre britannique David Cameron souhaite que les sites pornographiques soient bloqués dans les foyers du Royaume-Uni. Jugeant les enfants trop exposés, il expliquait à l’époque qu’il voulait imposer des filtres «par défaut» directement chez les fournisseurs d’accès à Internet (FAI), que ce soit sur ordinateur ou sur mobile. C’est ainsi que, en janvier dernier, Sky Broadband a mis en place son filtre «Shield» pour ses 5,3 millions de clients.

Mais The Sunday Times rapporte aujourd’hui qu’un document confidentiel de l’Union européenne, portant sur la neutralité du Net, pourrait contrecarrer ses plans. Daté du 17 mai, il «propose que les contrôles parentaux soient autorisés seulement si l’utilisateur final a donné son accord et s’il ou elle a la possibilité de “revenir sur cet accord à n’importe quel moment”».  Ce qui, de fait, empêcherait les FAI de bloquer les contenus pornographiques par défaut.

Protection naïve

John Carr, membre du conseil Child Internet Safety, qui a conseillé le gouvernement britannique sur le plan actuel, a expliqué au journal que cette orientation de Bruxelles pourrait détruire «un élément majeur de l’approche britannique de la protection des enfants en ligne». The Independent a relevé les propos d’un porte-parole du ministère de la Culture, des médias et des sports:

«Le gouvernement britannique ne soutiendra aucune des propositions qui ne nous permettraient pas de maintenir des politiques de protection de nos enfants ou d’en mettre en place d’autres.»

Un débat qui a fait réagir le journaliste spécialisé Mark Wilson sur le site betanews:

«La quantité de sites qui apparaissent chaque jour veut dire que taper sur un site en particulier revient à couper la tête de l’Hydre: tuez-en une et deux, voire plus, pousseront à sa place. Tout comme le combat contre les sites de torrents l’a montré, s’il est possible de rendre l’accès plus difficile, il est absolument impossible d’empêcher les gens d’accéder à du porno. […] Penser que le web peut être contrôlé ainsi est naïf.»

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte