Partager cet article

Spectaculaire éruption aux Galápagos

Le volcan Wolf s'est réveillé, ce 25 mars, après trente-trois ans d'inactivité | REUTERS/Galapagos National Park/Diego Paredes

Le volcan Wolf s'est réveillé, ce 25 mars, après trente-trois ans d'inactivité | REUTERS/Galapagos National Park/Diego Paredes

L’éruption du volcan Wolf ne met pas en danger de populations humaines mais pourrait menacer toutefois la faune et la flore.

Le volcan Wolf qui surplombe l'une des îles des Galápagos est entré en éruption pour la première fois depuis trente-trois ans, ce lundi 25 mars, menaçant au passage «un écosystème fragile qui a inspiré à Charles Darwin sa théorie de l'évolution», raconte l'agence de presse américaine AP.

Comme le détaille le Guardian, «le volcan est situé sur l'île Isabela, qui abrite une riche variété de faune et de flore typique de l'archipel». Le parc a d'ailleurs indiqué un peu plus tôt sur son compte Twitter que le volcan ne surplombe pas une zone habitée et qu'il n'y a aucun risque pour les populations humaines. 

«Ici se trouve le seule population d'iguanes roses du monde.»

Avant de préciser quelques heures plus tard que, selon les spécialistes, «il n'y a aucun risque pour les iguanes roses ou terrestres et les tortues géantes, qui se trouvent de l'autre côté de l'éruption».

Malgré cela, le Guardian indique, en reprenant des informations de l'institut de géophysique, que la lave pourrait atteindre la mer, «ce qui pourrait nuire à la vie marine». Et, même si «les zones peuplées de l'île sont à l'abri de l'éruption, l'institut a annoncé que des nuages de cendres pourraient cependant les atteindre».

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte