Monde

Une vidéo montre un policier américain utilisant son taser et son spray au poivre sur un homme victime d'une attaque

Temps de lecture : 2 min

Les Etats-Unis continue de faire face à des problèmes de violences policières très médiatisés, alors qu'une nouvelle vidéo accusatrice a fait surface dans l'affaire Freddie Gray et que la ville de Cleveland a été le théâtre de protestations après l'acquittement d'un policier accusé d'être responsable de la mort de deux Afro-Américains en 2012. Cette fois-ci, il n'y a pas mort d'homme, mais ce nouveau cas s'accompagne une nouvelle fois d'une vidéo très explicite.

Le 14 mai, Shaun Jergens, un officier de police de Fredericksburg (Virginie) a démissionné de ses fonctions après avoir été convaincu d'avoir, dix jours plus tôt, utilisé son Taser et un spray au poivre sur un homme dont la voiture venait de percuter une jeep avant de s'arrêter au milieu d'un carrefour. Comme l'explique la chaîne locale WTOP, quand les officiers sont arrivés sur les lieux et ont demandé au conducteur de mettre les mains en l'air, le conducteur était immobile et silencieux. «Sors de cette voiture où je te jure que je vais te fumer», a alors lancé Jergens avant d'utiliser son Taser et son spray. «Je ne peux plus respirer», a répondu le «suspect», dont on a ensuite découvert qu'il venait d'être frappé par une attaque et qui a été transporté en soins intensifs.

Le 22 mai, la police locale, qui a qualifié le comportement de son officier d'«inapproprié», a publié la vidéo tournée par la caméra que portait ce dernier.

Slate.fr

Newsletters

La Maskirovka, ou l'art de la roublardise militaire à la russe

La Maskirovka, ou l'art de la roublardise militaire à la russe

Sur le dossier syrien, Vladimir Poutine n’est pas imprévisible, il est… russe.

Il est condamné par la justice pour avoir entraîné un chien à faire le salut nazi

Il est condamné par la justice pour avoir entraîné un chien à faire le salut nazi

Mark Meechan avait réalisé une vidéo où on le voyait répéter à un chien la phrase «gazer les juifs» pour l'exciter.

La fabrique des bad boys

La fabrique des bad boys

Des frat houses aux cours d'écoles, comment les mecs sont devenus un sujet d’études pour les universitaires.

Newsletters