Sciences

Une chute d'astéroïdes a fait bouillir les océans il y a 3,3 milliards d'années

Temps de lecture : 2 min

Building Planets Through Collisions (Artist's Concept). Via Wikimedia Commons.
Building Planets Through Collisions (Artist's Concept). Via Wikimedia Commons.

Des impacts d'astéroïdes survenus il y a environ 3,3 milliards d'années ont fait bouillir les océans, selon une étude récemment publiée dans la revue Geology par les chercheurs Donald Lowe (Stanford) et Gary Byerly (Louisiana University).

Ceux-ci ont examiné des traces de ces impacts sur d'anciennes roches en Afrique du sud. Pour situer l'importance de l'impact, le site Ars Technica, qui relaie l'étude, explique que la taille estimée des astéroïdes en question, entre 20 et 100 km de diamètre, est deux à vingt fois supérieure à celle des astéroïdes qui ont contribué à la fin des dinosaures. Et le blog du Monde Passeur de sciences explique lui que ces astéroïdes dinosauricides avaient eux-même libéré une énergie égale à 6 milliards de fois celle libérée par la bombe atomique d'Hiroshima, le 6 août 1945.

Le résultat de ces impacts a été un tel réchauffement de l'atmosphère (avec des températures de 500° C pendant quelques semaines et de plus de 100° C pendant plus d'un an) que la couche supérieure des océans a donc bouilli sur une distance d'environ 100 m. Ce qui, selon Donald Lowe, interviewé par le site Science News, «aurait eu un profond impact sur toute forme de vie essayant d'évoluer vers un organisme plus complexe» à l'époque.

Slate.fr

Newsletters

Neil Armstrong et Buzz Aldrin n'ont marché que sur une toute petite partie de la Lune

Neil Armstrong et Buzz Aldrin n'ont marché que sur une toute petite partie de la Lune

Leurs déplacements auraient pu tenir sur un terrain de foot.

«L'îlot de chaleur urbain» ou pourquoi il fait vraiment plus chaud en ville lors des canicules

«L'îlot de chaleur urbain» ou pourquoi il fait vraiment plus chaud en ville lors des canicules

Promis, ce n'est vraiment pas qu'une impression.

Le succès des théories du complot n'a rien d'un hasard

Le succès des théories du complot n'a rien d'un hasard

Du «moon hoax» aux Illuminati, il n'y en a jamais eu autant.

Newsletters