Monde

Des arrestations à l'élection, les photos qui symbolisent l'ascension d'Ada Colau, future maire de Barcelone

Temps de lecture : 2 min

Ada Colau évacuée d'une agence Banco Popular à Barcelone, le 10 juillet 2013. REUTERS/Albert Gea.
Ada Colau évacuée d'une agence Banco Popular à Barcelone, le 10 juillet 2013. REUTERS/Albert Gea.

Héroïne du mouvement des «Indignés», Ada Colau, 41 ans, devrait devenir maire de Barcelone après que sa liste Barcelone ensemble, alliance de plusieurs formations de gauche dont Podemos, est arrivée en tête des élections municipales organisées dimanche 25 mai.

Le sous-site de El Pais Verne consacre un article à la façon dont certaines photos d'elles sont devenues virales ces dernières heures. La future maire de la capitale catalane a en effet été interpellée à plusieurs reprises par les forces de l'ordre ces dernières années à l'occasion de protestations organisées par la Plataforma de Afectados por la Hipoteca, la «plate-forme des victimes des crédits hypothécaires», dont elle fait partie des cofondateurs. Ainsi, en juillet 2013, elle avait été évacuée d'une agence de Banco Popular envahie en soutien à un homme qui ne pouvait plus rembourser son crédit hypothécaire.

Une autre photo célèbre, prise par l'agence Associated Press fin juillet 2013, la montre, également évacuée par la police, dans des circonstances similaires.

Des détournements ont également commencé à apparaître, comme ici, où la photo est surmontée d'une inscription: «Vous voulez quelque chose, madame le maire? Un café? Quelque chose à manger?»

Newsletters

Qu'a tweeté Trump cette semaine? Chronique du 14 au 20 septembre

Qu'a tweeté Trump cette semaine? Chronique du 14 au 20 septembre

Plongée dans la logorrhée du président américain.

La génération Z ne consomme pas de la même façon aux quatre coins du monde

La génération Z ne consomme pas de la même façon aux quatre coins du monde

Si les jeunes nés après 1997 partagent un intérêt commun pour certaines grandes marques, ils ne constituent pas une cible marketing homogène selon les pays.

Privée de dollars, l'Argentine parie sur les cryptomonnaies

Privée de dollars, l'Argentine parie sur les cryptomonnaies

La capitale Buenos Aires serait la deuxième ville la plus crypto-friendly au monde.

Newsletters