Santé / Monde

Une université américaine crée une chaire en droit du cannabis

Temps de lecture : 2 min

REUTERS/Rick Wilking.
REUTERS/Rick Wilking.

Depuis novembre dernier, à l'université de Denver, dans le Colorado, le professeur de droit Sam Kamin enseigne un cours pour apprendre aux futurs avocats à représenter des clients de la nouvelle industrie du cannabis. A partir de l'année prochaine, il occupera également la chaire de droit du cannabis, un poste subventionné par un cabinet d'avocats spécialisé dans la marijuana, rapporte The Cannabist.

En 2012, le Colorado et l'Etat du Washington ont légalisé la vente et la production de cannabis à usage récréatif, et ce sont les Etats américains où l'industrie cannabique est la plus développée (plusieurs autres Etats ont aussi légalisé en 2014).

Or, cette nouvelle économie pose de nombreux problèmes juridiques complexes. Par exemple, comme le cannabis reste illégal au niveau fédéral, les banques américaines refusent de traiter avec les entreprises liées à la marijuana. Même casse-tête avec les propriétaires immobiliers, qui peuvent se fonder sur le droit fédéral pour expulser quelqu'un qui fait pousser du cannabis chez lui. La Cour suprême du Colorado est aussi en train de trancher sur des questions de droit du travail: une entreprise a-t-elle le droit de licencier un employé qui est testé positif au cannabis?

Au niveau de la vente des produits, les régulations sont également nombreuses: si je fais des chocolats au cannabis, quel est le dosage autorisé, quelles informations doivent se trouver sur l'emballage, ai-je le droit de faire de la publicité?

La chaire de droit du cannabis permettra de développer un cursus et des recherches sur le sujet. Sam Kamin, un des architectes de l'amendement 64, la loi de légalisation dans le Colorado, explique que ce genre de spécialisation est devenue particulièrement populaire:

«Il y a des étudiants qui viennent nous voir et qui envoient leur candidature parce qu'ils sont intéressés par l'industrie du cannabis... Ces cours sont des outils de recrutement très efficaces.»

Pour ceux qui s'intéressent au cannabis mais pas au droit, l'université proposera à partir d'août un cours de journalisme spécialisé cannabis («cannabis journalism»). Pendant cinq jours intensifs, les étudiants produiront un reportage multimédia sur un des divers acteurs du monde cannabique local. L'idée est d'encourager les futurs professionnels des médias à saisir la complexité de la situation, au-delà des caricatures et des blagues faciles sur les joints et la défonce.

Slate.fr

Newsletters

Les adultes ont-ils besoin de 75 minutes de pause déjeuner?

Les adultes ont-ils besoin de 75 minutes de pause déjeuner?

Sans rester derrière leur ordinateur, bien sûr.

La dépression peut être dissimulée derrière un sourire

La dépression peut être dissimulée derrière un sourire

Près de la moitié des personnes souffrant de dépression n'ont pas l'air aussi triste que l'on pourrait s'y attendre. Pourtant, elles courent un risque particulièrement élevé de suicide.

Comment lutter contre la fuite des génomes français à l'étranger

Comment lutter contre la fuite des génomes français à l'étranger

Des milliers de Françaises et Français passent outre la loi bioéthique en offrant leur ADN à de puissantes firmes étrangères. Des spécialistes s’alarment et proposent de sortir de cette impasse éthique, médicale, scientifique et économique.

Newsletters