Société

Les bus qui roulent au caca ont enfin établi leur premier record de vitesse

Temps de lecture : 2 min

Un bus qui roule au fumier de vache vient de battre le record de vitesse du monde pour un bus... qui roule à partir de biométhane issu de matières organiques. Il a atteint la vitesse 123,57km/h lors d’un tour de piste homologué par la UK Timing Association.

Ce bus est le reste de l’année en service dans le sud de l'Angleterre, à Reading, et ses mécaniciens ont ôté le temps de la performance son limiteur de vitesse, qui l’empêche normalement de dépasser les 90 km/h.

Certes, la pression pour le pilote était limitée, puisqu’aucun record pour ce type de bus n’avait jamais été enregistré auparavant et que par ailleurs, la BBC explique qu’il ne sera pas inscrit au livre Guinness des Records –il aurait fallu pour cela qu’il batte le record actuel de 241 km/h pour un bus.

Mais l’enjeu était ailleurs, comme l’explique l’ingérieur responsable du bus, John Bickerton:

«Nous voulions surtout nous débarrasser de l’image d’un bus sale, odorant et lent. Nous sommes modernes, rapides et à la pointe de l’innovation.»

Le bus est peint avec des taches noires et blanches pour rappeler les motifs de la race bovine française Frisonne, aussi appelé vache hollandaise. Le bus est alimenté par du gaz naturel compressé créé à partir de fumier de vache selon le procédé de méthanisation.

Il n’est pas le seul dans son cas en Grande-Bretagne, puisque la ville de Bristol s’honore depuis mars 2015 d’un Bio-Bus, autobus de 40 places qui roule avec du carburant produit par le retraitement des matières fécales de la station d’épuration du coin et des déchets alimentaires.

Comme nous l’expliquions récemment, ce bus écologique peut rouler 300 kilomètres avec un plein, lequel correspond aux déjections organiques annuelles de cinq personnes. Le Bio-Bus a lui aussi opté pour un design extérieur explicite qui rappelle l’origine de son carburant.

Newsletters

Non, la Vegan Society ne demande pas la fin des biscuits en forme d'animaux

Non, la Vegan Society ne demande pas la fin des biscuits en forme d'animaux

Sur Twitter, certains ont pris la défense des Dinosaurus jusqu'à leurs dernières miettes. Pourtant, l'info de départ était fausse.

Mauvais procès

Mauvais procès

Faut-il arrêter de baiser pour être heureux? Réponses avec le podcast «Vivre sans sexualité»

Faut-il arrêter de baiser pour être heureux? Réponses avec le podcast «Vivre sans sexualité»

Pour «LSD, la série documentaire» de France Culture, Ovidie et Tancrède Ramonet explorent l'abstinence sexuelle, voulue ou non. Une écoute qui bouscule notre vision de la sexualité.

Podcasts Grands Formats Séries
Newsletters