Partager cet article

Le genre humain fabrique des outils depuis au moins 3,3 millions d'années

Outils dans une cabane Lachlan Donald via Flickr CC License by

Outils dans une cabane Lachlan Donald via Flickr CC License by

En 2011, une équipe d’archéologues a découvert par accident, à l’ouest du lac Turkana au Kenya, les outils de pierre les plus anciens à ce jour. Et comme la recherche scientifique prend du temps, c’est seulement à présent que Nature est en mesure de publier son travail. Ces pierres taillées, lointaines ancêtres de nos outils technologiques modernes, comptent pas moins de 3,3 millions d’années. Soit 700.000 ans de plus que les outils de l’Homo habilis, record précédent en la matière.

C’est dans le lit asséché d’une rivière que l’équipe a fait sa trouvaille. «Immédiatement, j’ai su que nous avions trouvé quelque chose de spécial», confie Sonia Harmand, membre de l’expédition, professeure associée à l’université Stony Brooke de New York et chargée de mission au CNRS, au New York Times.

Pour Alison Brooks, une anthropologue enseignant à l’université George Washington, il s’agit d’«un sacré pas en avant» et la scientifique, qui n’a pas elle-même participé aux recherches, ajoute:

«Ça donne un nouveau poids à l’idée que la fabrication d’outils à bord coupant, sur laquelle notre vie est fondée, a été une ligne directrice du développement cognitif et anatomique de notre espèce.»

Cette découverte dépossède donc l’Homo habilis de son statut de pionnier de la conception d’objets utilitaires. Mais en un sens, les spécialistes se doutaient que ce type d’hominidés, dont le règne a débuté aux alentours de 2,5 millions d’années, n’en était pas l’auteur car les outils découverts en Tanzanie, sur le site d'Olduvai, qui lui ont été attribués paraissaient trop bien réalisés pour être une invention récente. 

Plus largement, Eric Delson, un paléoanthropologue interrogé par le New York Times, remarque qu’une fois par génération on remonte un peu plus loin dans l’histoire de la création d’outils par l’homme. L’archéologue Erella Hovers, de l’université hébraïque de Jérusalem, estime même possible qu’une première forme d’outillage soit apparue il y a sept millions d’années avec le dernier ancêtre commun de l’homme et du chimpanzé.

Pour le moment, on ne connaît rien de l’espèce d’hominidés qui a fabriqué les outils découverts par l’équipe de Sonia Harmand, ni leur fonction précise. Mais elle s’apprête à retourner sur les bords du lac Turkana avec ses collègues pour y voir plus clair, dès cet été.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte