Partager cet article

Le gouvernement américain ne dévoilera pas les vidéos pornos de Ben Laden

Photo d'Oussama Ben Laden dans son repaire d'Abbottabad dévoilée par le gouvernement américain en mai 2011 | REUTERS/Handout

Photo d'Oussama Ben Laden dans son repaire d'Abbottabad dévoilée par le gouvernement américain en mai 2011 | REUTERS/Handout

En publiant plusieurs centaines de documents saisis dans le repaire de Ben Laden, le gouvernement américain a bien sûr omis de mentionner les vidéos pornographiques du terroriste.

Mercredi 20 mai, le bureau du Directeur du renseignement national américain (DNI) a dévoilé une liste de documents numériques retrouvés lors du raid qui a mené à la mort du dirigeant terroriste en 2011. La liste, très hétéroclite, contient des livres du linguiste Noam Chomsky, du journaliste américain Bob Woodward ainsi que 19 documents sur la France.

Mais le Washington Post a noté un oubli dans cette liste: les vidéos pornographiques de Ben Laden. «Nous n’avons pas prévu de les sortir pour le moment», a néanmoins expliqué un porte-parole du DNI au Telegraph à la suite de la publication des autres documents:

«Étant donné la nature de ces contenus, la décision a été de ne pas les sortir.» 

Les terroristes et la pornographie

L'histoire de ces vidéos n'est pas nouvelle. Dès mai 2011, Reuters publiait un article sur ces vidéos retrouvées dans la cache de Ben Laden au Pakistan. Le terroriste n’avait pas Internet mais plusieurs ordinateurs avaient été retrouvés avec des vidéos pornographiques apparemment récentes et variées.

Bien sûr, impossible de savoir si ces vidéos appartenaient à Ben Laden ou à ses hommes, nombreux à habiter avec lui dans la maison d’Abbottabad, au Pakistan.

Le Washington Post note que les liens qu’entretiennent ou non les terroristes avec la pornographie a toujours passionné les médias. Dès 2011 également, des experts affirmaient que la pornographie était très répandue dans les rangs terroristes et CNN expliquait l’année suivante que certains djihadistes s’étaient servis de vidéos pornographiques pour encoder des documents secrets.

Mais, comme bien souvent, la meilleure réponse à cette découverte de vidéos pornos chez Ben Laden était celle de Jon Stewart:

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte