Partager cet article

Internet arrive bientôt à saturation. Comment le sauver?

REUTERS/Tim Wimborne.

REUTERS/Tim Wimborne.

La semaine dernière, plusieurs chercheurs se sont réunis à la Royal Society de Londres pour voir comment lutter contre la saturation d'Internet. L'un d'eux, l'ingénieur Jean-René Essiambre, a présenté des recherches montrant que les fibres optiques actuelles ont une capacité maximale de 100 terabits par seconde, soit l'équivalent de 250 disques Blu-ray. Or, selon lui, étant donnée l'augmentation des données utilisées sur Internet, ce maximum pourrait être atteint dans seulement cinq ans, rapporte le magazine New Scientist.

Avec la popularité croissante de services de streaming comme Netflix, l'utilisation de données augmente constamment. Or, pour continuer à faire transiter de gros volumes  de données sur les câbles du réseau, l'infrastructure doit être modifiée. Une des solutions est d'installer plus de fibres optiques, mais cela ferait augmenter le prix de la connexion Internet.

L'autre possibilité envisagée par les scientifiques est d'améliorer la façon dont fonctionnent les fibres optiques. Pendant des décennies, les innovations dans ce domaine se sont concentrées sur la propagation de la lumière. A l'intérieur des fibres, qui sont épaisses comme un cheveu humain, les données sont transformées en lumière. Mais cette piste a atteint ses limites.

Des chercheurs ont présenté d'autres innovations qui peuvent permettre d'éviter la panne générale. Polina Bayvel, de l'University College London, a par exemple un moyen d'empêcher la distortion de la lumière dans les fibres, alors que David Richardson, de l'université de Southampton, étudie la création de nouvelles fibres plus efficaces.

Il y a quelques semaines, une équipe de chercheurs de l'université d'Aston avait prédit la saturation d'Internet en 2023. Mais les scientifiques présents à la Royal Society étaient dans l'ensemble moins pessimistes: «Je ne pense pas qu'il y aura de crise d'Internet, explique Andrew Lord, ingénieur dans une entreprise de télécommunications britannique. J'ai confiance en l'ingéniosité des chercheurs qui travaillent sur ces questions.»

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte