Tech & internet / Économie

En 1956, General Motors imaginait déjà les voitures sans conducteur

Temps de lecture : 2 min

Le géant de l’automobile proposait alors de mettre en place des «routes intelligentes»

Il est toujours amusant de regarder de vieilles publicités ou vidéos pour avoir un aperçu de la vision futuriste d’une époque. Ainsi en 1947, le Français JK Raymond Millet réalisait une vidéo présentant la «télévision œil de demain». On pouvait y voir ce qui allait devenir le monde d’aujourd’hui: internet nomade, écrans omniprésents, 3D etc.


Le site Spectrum.ieee explique que Alain Kornhauser, de l’université de Princeton, a ressorti des placards un autre film d'anticipation, une publicité réalisée par le constructeur automobile General Motors en 1956. Diffusée à l’époque dans le cadre du Motorama, un show mis en place par GM, l’homme imaginait déjà les routes intelligentes.

Dans une mise en scène très léchée, on y voit une famille bloquée dans les embouteillages. Lassé, le fils décide de bidouiller le poste de radio pour voyager jusqu’en 1976. On les retrouve filant sur l’autoroute à bord d’une voiture futuriste et discutant avec une tour de contrôle qui lui indique la meilleure route pour se rendre à Chicago. Mais plus qu’une simple anticipation du GPS, on y voit un mode de conduite automatique ainsi que des voies dédiées à ces voitures «sans conducteur». Plus besoin de se soucier de la route, la voiture s’en charge parfaitement, sans accroc ni accident. Les enfants et la mère peuvent alors profiter d’un jus de fruit ou d’une glace, et le père peut fumer tranquillement son cigare (là-dessus, 1976 n’est pas très différent de 1956).

Ce rêve n’est pas devenu réalité en 1976, mais il le sera bientôt. Google vient d’annoncer que sa voiture sans conducteur sera testée dès cet été sur les routes californiennes, rapportent Les Echos. L’entreprise affirme par ailleurs que ces six dernières années, la Google Car a été impliquée dans 11 accidents lors de tests, mais jamais par sa faute.

Newsletters

De la Bretagne à la Savoie, Instagram est la terre promise des mèmes régionaux

De la Bretagne à la Savoie, Instagram est la terre promise des mèmes régionaux

Le meilleur repaire des blagues entre patelins n'est plus le PMU, mais Instagram. Les mèmes régionaux y fleurissent et donnent aux querelles de clochers un côté cool.

Le safari aux influenceurs à Webedia commence à les agacer

Le safari aux influenceurs à Webedia commence à les agacer

Attendus quotidiennement devant chez eux ou leurs studios par des fans toujours plus jeunes, les nouvelles stars de YouTube sortent du silence pour évoquer un phénomène largement amplifié par les réseaux sociaux.

Clubhouse va-t-il bouleverser les règles de l'influence?

Clubhouse va-t-il bouleverser les règles de l'influence?

Personnalités politiques, marques et médias tentent de s'installer sur ce réseau social, non sans difficultés. Exit l'image et les faux-semblants, ici tout se veut authentique.

Podcasts Grands Formats Séries
Newsletters