Partager cet article

L’industrie touristique répond au boom des voyageurs solo

the UAE / by Victoriia Z via Flickr CC License By

the UAE / by Victoriia Z via Flickr CC License By

Leur nombre a augmenté si rapidement que désormais, des sites leurs sont consacrés. A côté des familles, des couples ou des bandes de jeunes routards, le segment des voyageurs qui partent seuls est en croissance, écrit la journaliste Stephanie Rosenbloom qui analyse sur le New York Times l’explosion de ce mode de tourisme. Selon l’étude annuelle de Visa, «Visa Global Travel Intentions Study», 24% des touristes ont voyagé seuls lors de leur dernier séjour, contre 13% il y a seulement deux ans.

Selon une étude du site Booking.com en Grande-Bretagne, relate par ailleurs le Daily Mail, 35% des clients du site voyagent seuls, et ils pourraient être 38% en 2015.

Des voyageurs «solo» et non «single», précise la journaliste du New York Times. Car attention, le solo-traveler n’est pas seulement un personnage houellecquien célibataire d’entre deux âges, parti pour draguer et/ou trouver l'âme soeur... De nombreux voyageurs solitaires seraient mariés ou en concubinage, et ils seraient même la majorité, mais la spécialisation des thématiques de voyage et la difficulté de faire converger les agendas les motive à partir seuls.

Des «vacances indépendantes, et non des vacances de drague», explique une cliente de ces voyages, en majorité plébiscités par des femmes selon les sites américains interrogés, ce que confirme également l'étude de Booking en Grande-Bretagne: «certaines admettent qu’après s’être occupées de leurs époux et enfants pendant tant d’années, c’est agréable de s’occuper de soi-même sans avoir à s’inquiéter», analyse la porte-parole d’une agence.

Le site de Fox News note par ailleurs dans un récent article que c'est le secteur des croisières, très prisées des voyageurs âgés, qui a le premier pris conscience du phénomène: en 2010, la compagnie norvégienne Cruise Line a été la première a lancer une aile de 128 chambres simples dans un de ses bateaux, avant de généraliser cette offre. La Royal Caribbean a suivi peu après.

Plusieurs agences de voyage, raconte encore la chroniqueuse du New York Times, ont supprimé le supplément que payaient les vacanciers seuls quand ils prennent une cabine de bateau. Un grand hôtel new yorkais, le Westin New York Grand Central, a lancé une offre spécifiquement dédiée aux femmes voyageant seules.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte