Santé

Rester assis nous tue à petit feu

Temps de lecture : 2 min

Ne restez pas assis toute la journée! Levez-vous et bougez!

Sit you down and think / zeitfaenger via FlickrCC License by
Sit you down and think / zeitfaenger via FlickrCC License by

Ne restez pas assis toute la journée! Levez-vous et bougez! Rester assis 11 heures par jour peut augmenter le risque de mort prématurée de 40% par rapport à ceux qui restent assis 6 heures par jour ou moins. Quand vous êtes assis, votre corps réduit dramatiquement sa capacité à brûler les graisses, le niveau d’insuline diminue et la pression artérielle augmente. Vous avez plus de risques de faire un accident vasculaire cérébral et deux fois plus de risques d’avoir une maladie cardiovasculaire. Ces statistiques proviennent d’une étude récente du Medical College of Wisconsin sur les conséquences néfastes de notre vie sédentaire.

Mais ce qu’il y a de plus préoccupant dans cette étude souligne The Telegraph, c’est que les risques pour la santé liés à la position assise pour une durée trop longue ne peuvent pas être totalement compensés par l’activité physique. L’étude s’est penchée sur l’activité physique de plus de 2.000 adultes dont la moyenne d’âge est de 50 ans. Il passaient, en moyenne, juste un peu plus de 5 heures par jour assis et pour chacune des heures passée assis le niveau dans leurs veines et leurs artères de dépôts (athérosclèrose) augmente de 14% par rapport à une heure debout. Et ce n’est pas réversible.

Ces conclusions changent notre compréhension de la façon dont nous devons nous tenir et notamment dans la journée au travail. Depuis 1950, le travail sédentaire a augmenté de 83%! Les entreprises qui tiennent à la santé de leurs employés vont devoir faire preuve d’imagination et d’ouverture d’esprit.

Au cours des dernières années, la préoccupation d’un grand nombre d’entreprises dites responsables a consisté à essayer d’avoir une activité plus respectueuse de l’environnement et plus durable et à prendre en compte la nécessité pour leurs employés d’avoir une activité physique régulière via des salles de gymnastiques et des repas plus équilibrés dans les cantines et autres. Maintenant, il va falloir qu’elles imaginent aussi le travail debout, des périodes assises plus courtes, des bureaux et des équipements adaptés…

En tout cas la morale de cette histoire est limpide. Levez-vous! Et si vous n’êtes pas convaincu cette vidéo de une minute (en anglais) sur ce que rester assis fait à votre corps devrait le faire.

Slate.fr

Newsletters

Pour soigner le sida, il faut (aussi) de l'empathie

Pour soigner le sida, il faut (aussi) de l'empathie

Les malades estiment que le personnel médical manque de bienveillance, d'écoute et de pédagogie.

La psychochirurgie ne s'est pas arrêtée au pic à glace

La psychochirurgie ne s'est pas arrêtée au pic à glace

De la très barbare lobotomie aux techniques prometteuses de stimulation cérébrale, la médecine cherche depuis les années 1930 à traiter les maladies mentales en touchant à notre cerveau.

La démence est-elle plus répandue chez les personnes âgées LGBT+?

La démence est-elle plus répandue chez les personnes âgées LGBT+?

Souvent privé·es de recours médical, les seniors LGBT+ développeraient davantage de troubles cognitifs que les hétérosexuel·les.

Newsletters