Partager cet article

Vos amis Facebook sont racistes? Non, ne faites pas une croix sur eux

logo Facebook Bhupinder Nayyar via Flickr CC License by

logo Facebook Bhupinder Nayyar via Flickr CC License by

Un conseil: ne décidez pas d’exclure de vos contacts Facebook vos «amis» qui tiennent des propos racistes.

La mort de Freddie Gray puis les manifestations de Baltimore dans l’État américain du Maryland ont suscité de nombreux débats à la télévision. Elles ont aussi soulevé des remous pas toujours agréables, et parfois franchement racistes, sur les réseaux sociaux. Vous avez pu croiser ces statuts et ces images dérangeants sur votre fil Facebook. Devriez-vous supprimer leurs auteurs de votre liste d’amis pour votre tranquillité d’esprit? Non, répond Dexter Thomas, dans une tribune publiée par le Guardian.

Ce professeur de l’université américaine de Cornell fournit plusieurs exemples de saillies peu inspirées sur Facebook au moment des protestations à Baltimore. «Pourquoi on n’envoie pas les Marines à Baltimore histoire de nettoyer les maisons? On n’a pas besoin d’avoir ces animaux autour de nous», cite Dexter Thomas à titre d’illustration. D’autres ont préféré publier à satiété la vidéo montrant une mère rabrouant son fils qui souhaitait participer aux manifestations.

Il a assisté au même manège après la mort de Michael Brown, à Ferguson, le 9 août 2014. Il dit avoir vu circuler des photos trafiquées montrant Michael Brown portant un pistolet avant d’être abattu par la police à Ferguson.

Comme le demanderait Lénine: «Que faire?» Et bien surtout ne pas décider d’exclure de sa vie (c’est-à-dire ici de ses contacts Facebook) ces experts improvisés, estime Dexter Thomas. Non pas parce qu’ils ont besoin de vous ou de vos lumières, mais parce qu’ils constituent «la seule chose qui vous permette de garder les pieds sur terre» et parce que, selon l’auteur, couper toute relation, fût-elle virtuelle, reviendrait à imiter «leur ignorance volontaire».

Si vous trouvez le propos trop abstrait, le site de la radio new-yorkaise WNYC fournissait il y a quelques mois la marche à suivre face aux commentaires et statuts Facebook racistes ou déplacés selon les cas de figure. 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte