Parents & enfants

Les enfants en difficulté se confient plus facilement à leur animal de compagnie qu'à leur frère ou soeur

Temps de lecture : 2 min

A Budapest le 3 octobre 2008. REUTERS/Laszlo Balogh
A Budapest le 3 octobre 2008. REUTERS/Laszlo Balogh

Un chercheur en psychologie de l'université de Cambridge a analysé des données recueillies sur plus de 100 familles pendant dix ans en Angleterre, et il en a déduit que les enfants qui traversent des périodes difficiles ont plus tendance à se confier à leurs animaux de compagnie qu'à leur frère ou soeur.

La BBC rapporte que cette préférence pour les animaux était particulièrement marquée chez les filles et lorsque l'animal était un chien. «Et c'est le cas, même si les enfants savent que les animaux ne comprennent pas ce qu'ils disent» précise le doctorant Matt Cassels.

Il y a peu d'études sur le rapport entre enfants et animaux domestiques, et pour cet article non encore publié, Matt Cassels a conçu un barème d'attachement aux animaux inspiré d'un outil de mesure d'attachement entre individus.

Pendant dix ans, les parents interviewés pour l'étude source avaient donné des informations sur le comportement social, le bien-être émotionnel et la réussite scolaire de leurs enfants, ainsi que sur la relation de leurs enfants avec l'animal de compagnie de la maison. C'est à partir de là que Cassels a tiré ses conclusions. Il a aussi trouvé que les enfants qui avaient des relations plus fortes avec leur animal de compagnie étaient plus sociables et avaient plus tendance à aider les autres, à partager et à coopérer.

Il explique que les enfants aiment probablement se confier aux animaux car un chien ou un chat, contrairement à un être humain, peut faire preuve d'empathie sans pour autant juger...

Cette absence de jugement est un élément crucial. Aux Etats-Unis et en Angleterre, plusieurs écoles et bibliothèques invitent notamment des chiens dressés pour que les enfants puissent leur lire des histoires à haute voix. L'idée est que les enfants qui ont des difficultés avec la lecture se sentiront plus à l'aise s'ils lisent à un chien qui ne jugera pas leurs fautes de prononciation.

Matt Cassels pense qu'il y a encore beaucoup d'études à faire sur ces interactions, vu que les animaux domestiques sont extrêmement présents dans la vie des enfants.

«Dans les foyers avec des jeunes enfants aux Etats-Unis et en Angleterre, il y a plus souvent un animal de compagnie qu'un père qui vit à la maison. Pourtant on ne quantifie pas l'importance de ces animaux.»

Slate.fr

Newsletters

En Chine, des écoles financées par l'industrie du tabac

En Chine, des écoles financées par l'industrie du tabac

La première productrice mondiale de tabac investit dans les écoles primaires des zones rurales de la Chine, et cherche à exporter ce modèle à l'étranger.

«Je vois bien Fantômette à la tête d'une académie consacrée aux super-héroïnes»

«Je vois bien Fantômette à la tête d'une académie consacrée aux super-héroïnes»

Le personnage créé par Georges Chaulet n'a toujours pas fait tomber le masque. Ça commence à être un peu ridicule.

Laissez les parents tenir leurs enfants en laisse

Laissez les parents tenir leurs enfants en laisse

Une bride peut sauver la vie de votre progéniture et votre santé mentale. Mais il faut être prêt à l'assumer.

Newsletters