Partager cet article

Les nouveaux mots de dictionary.com reflètent la fascination des Américains pour la «face cachée d’Internet»

Dictionary | Caleb Roenigk via Flickr CC License by

Dictionary | Caleb Roenigk via Flickr CC License by

Dans cette nouvelle édition du site dictionary.com, on trouve désormais les définitions des mots «revenge porn», «dark web» et «dox».

Site de référence aux États-Unis, dictionnary.com vient de révéler la liste des nouveaux mots qui font leur entrée cette année dans son dictionnaire en ligne. Et, parmi le millier d’élus, on trouve un nombre impressionnant de mots liés aux activités cachées ou criminelles sur Internet, comme le note le site Quartz:

«Avec un accent mis sur les aspects les plus sombres de la vie numérique, de nombreux ajouts révèlent une appréhension progressive de la multitude de façons dont Internet peut être utilisé pour tromper, corrompre ou faire du mal à des utilisateurs malgré eux.»

Le but était de répondre aux requêtes des internautes qui, jusque-là, ne trouvaient pas de définition quand ils tapaient certains termes dans la barre de recherche du site.

Argot et clichés

On retiendra des mots comme «black hat» (un hacker qui s’introduit dans un système pour un profit personnel ou causer des dommages), «dox» (le fait de publier les informations personnelles de quelqu’un sans son autorisation) ou encore «revenge porn» (publier en ligne des images suggestives d’une personne, souvent d’un ancien partenaire).

Le fait de faire entrer dans le dictionnaire un phénomène comme «revenge porn», dont les victimes sont majoritairement des femmes, est «une reconnaissance importante de la relation problématique entre Internet, les réseaux sociaux et les communautés vulnérables», explique Quartz.

Rebekah Otto, directrice du contenu sur le site, explique au magazine Newsweek qu’il faut s’adapter constamment aux interrogations des internautes:

«Nous voyons les mises à jour du dictionnaire comme une opportunité d’ajouter des mots d’argot qui déconcertent les gens et qui font les grand titres, mais aussi des mots qui les perturbent vraiment.»

Ainsi le site a voulu évoquer certains clichés sur cette autre facette d’Internet, en expliquant par exemple la différence entre «deep web» et «dark web», deux mots que les médias associent trop souvent aux seules activités criminelles sur Internet. Le premier désigne «la portion d’Internet non indexée par les moteurs de recherche classiques» et le second «la part d’Internet à l’intérieur du deep web, cachée volontairement des moteurs de recherches, utilisant des adresses IP masquées et qui n’est accessible que par certains navigateurs».

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte