Économie / Monde

Le Danemark songe à éliminer l'argent liquide pour stimuler l'économie

Temps de lecture : 2 min

Danish coin / David Dennis via FlickrCC License by
Danish coin / David Dennis via FlickrCC License by

Le gouvernement danois vient de proposer que certaines boutiques soient autorisées à ne plus accepter de paiement en liquide, afin de réduire le coût des transactions, rapporte Quartz.

Le ministre des Finances Bjarne Corydon a expliqué qu'actuellement, l'obligation d'accepter l'argent liquide «implique des contraintes administratives et financières considérables». Les commerces qui utilisent du cash sont en effet obligés de payer des agents de sécurité et des systèmes de surveillance, et devoir faire de la monnaie fait parfois perdre beaucoup de temps.

Si la mesure est approuvée par le Parlement, les restaurants, les stations service et les magasins de vêtements pourraient avoir le droit de refuser les paiements en cash dès janvier 2016.

Selon un rapport de 2014, seulement un quart des achats au Danemark se font désormais par liquide ou chèque, contre 80% en 1990. Reuters rapporte que près d'un tiers des Danois utilisent une application de smartphone pour transférer de l'argent directement aux commerçants. De nombreuses banques ont déjà cessé de donner de l'argent liquide à leurs clients, ce qui évite notamment les frais de transport de billets en fourgons blidés.

La Suède aussi est en train de se convertir à la dématérialisation monétaire. Le Figaro notait en janvier 2014 que même les sans-abris qui vendent des magazines dans les rues de Stockholm acceptent désormais les paiements par carte.

Un des problèmes du tout électronique en Suède est l'augmentation des cas de fraude, qui ont été multipliés par deux ces dix dernières années, mais la principale banque danoise a déjà mis en place un système de signature électronique sécurisé pour lutter contre les irrégularités.

Newsletters

L'essor du vélo ne signe pas la mort des voitures

L'essor du vélo ne signe pas la mort des voitures

Pour l'éditorialiste de TF1 François Lenglet, la bicyclette est coupable de tous les maux. Pourtant, selon différentes études, la progression de son usage soutiendrait l'emploi et la croissance.

La génération Z ne consomme pas de la même façon aux quatre coins du monde

La génération Z ne consomme pas de la même façon aux quatre coins du monde

Si les jeunes nés après 1997 partagent un intérêt commun pour certaines grandes marques, ils ne constituent pas une cible marketing homogène selon les pays.

Privée de dollars, l'Argentine parie sur les cryptomonnaies

Privée de dollars, l'Argentine parie sur les cryptomonnaies

La capitale Buenos Aires serait la deuxième ville la plus crypto-friendly au monde.

Newsletters