Partager cet article

Les scientifiques ont réussi pour la première fois à prendre une «photo» du tonnerre

Une photo de la foudre | Masaki Ikeda via FlickrCC License by

Une photo de la foudre | Masaki Ikeda via FlickrCC License by

Le tonnerre étant avant tout un son, les chercheurs tentent depuis longtemps de le rendre «visible».

Réussir à enregistrer et visualiser le son du tonnerre est quasiment impossible. Et pourtant, comme le rapporte le site Science News, une «photo» du tonnerre a bien été dévoilée lors d’une réunion des quatre grandes associations de géologues de l’Amérique du Nord.

Le site La Presse rapporte les explications de Maher Dayeh, du Southwest Research Institute:

«On comprend la mécanique générale du tonnerre, l’air qui est chauffé très rapidement et l’onde de choc que cela crée. […] Mais on ignore quels processus exacts de la foudre contribuent à la formation du tonnerre. Par exemple, on ne sait pas si les branches multiples dans lesquelles la foudre se divise souvent créent une réponse acoustique.»

Vagues sonores

Pour tenter de répondre à ces questions, Maher Dayeh et son équipe ont profité d’un orage électrique pour lancer une petite fusée attachée à un fil de cuivre afin que la foudre frappe à un endroit précis. Une quinzaine de micros étaient disposés dans la zone, à différentes distances du point d’impact, pour mesurer les différentes vagues sonores. «Un tel arrangement leur permettait de connaître la direction des sons, et ainsi de déduire l’altitude d’où ils provenaient», ajoute La Presse. 

 

Plus le courant électrique traversant la foudre est élevé, plus le son du tonnerre sera fort

Le résultat est montré dans l’image ci-dessous. Outre la photo de gauche montrant l’éclair, l’image de droite montre le profil acoustique du tonnerre, c’est-à-dire les vagues de sons mesurées lors de l’impact. Plus la couleur est chaude, plus la vague a été forte. Les chercheurs ont utilisé la distance entre les micros pour calculer la vitesse et l'ampleur du son, permettant ainsi de mieux comprendre sa propagation. 

Image : Southwest Research Institute

Science News explique que, plus le courant électrique traversant la foudre est élevé, plus le son du tonnerre sera fort. Selon Maher Dayeh, cela pourrait permettre un jour aux scientifiques de calculer avec précision l'énergie qui alimente la foudre.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte