Culture

«Figure 8», quinze ans après: écoutez le concert-hommage à Elliott Smith de Jason Lytle et Troy Von Balthazar

Temps de lecture : 2 min

Troy Von Balthazar et le Color Bars Experience (Julien Bourgeois).
Troy Von Balthazar et le Color Bars Experience (Julien Bourgeois).

Pour célébrer les 15 ans de Figure 8, cinquième et dernier album publié de son vivant par Elliott Smith, tragiquement disparu en 2003, l'émission de France Musique Label Pop accueillait, samedi 2 mai, un projet exceptionnel: redonner vie sur scène à ces chansons, réarrangées pour l'occasion par Christophe Patrix, Ekaterina Debiak et Bert Verschueren sous l'impulsion de Yann Debiak, avec un orchestre de chambre, le Color Bars Experience.

Après un premier concert au Printemps de Bourges trois jours plus tôt, les onze musiciens se sont donc retrouvés à la Maison de la Radio, accompagnés à nouveau au chant par Jason Lytle (Grandaddy) et Troy Von Balthazar (Chokebore). Seul le chanteur des Posies Ken Stringfellow, en tournée avec son groupe, était absent.

Jason Lytle et The Color Bars Experience. (DR Julien Bourgeois)

Subtilement interprétés et portés par deux voix rêvées pour remplacer celle d'Elliott Smith, les titres de Figure 8 ont rappelé le temps de cette soirée toute leur beauté, jusqu'à ce rappel poignant et la reprise de Between The Bars, l'un des sommets de la carrière de l'Américain, par un Jason Lytle visiblement ému par l'hommage rendu à son ami.

Vous pouvez dès à présent (ré)écouter cette superbe session, diffusée lundi dans Label Pop, ou la télécharger en podcast, en attendant de revoir le projet sur scène à la fin de l'année.

François Pottier

Newsletters

Pour prendre conscience du talent d'Aretha Franklin, il faut écouter «One Step Ahead»

Pour prendre conscience du talent d'Aretha Franklin, il faut écouter «One Step Ahead»

Depuis l’annonce de sa mort, les tubes de la chanteuse tournent en boucle. Superbes, certes, mais pas autant que «One Step Ahead», chanson qui résume parfaitement cette facette intimiste moins connue de la reine de la soul.

L'esthétique des laveries automatiques londoniennes

L'esthétique des laveries automatiques londoniennes

Joshua Blackburn adore les laveries automatiques. De là lui est venue l'idée du projet Coinop_London: dresser le portrait de Londres à travers ses laveries. «J'aime l'idée de se concentrer sur une petite tranche de la vie urbaine pour voir ce...

«Sexcrimes», objet cinématographique jouissif et stimulant

«Sexcrimes», objet cinématographique jouissif et stimulant

Le thriller à tiroirs de John McNaughton aurait pu tomber dans l'oubli. C'était sans compter sur sa posture terriblement aguicheuse, ses rebondissements mémorables et son second degré permanent.

Newsletters