Tech & internet

Ryan Gosling a mangé ses céréales, en hommage au créateur du mème disparu

Temps de lecture : 2 min

En 2013, Ryan McHenry, un Ecossais utilisateur de Vine, a commencé à poster une série de vidéos intitulée «Ryan Gosling Won't Eat His Cereal» (Ryan Gosling ne va pas manger ses céréales).

Les vidéos jouaient sur la mine très sérieuse de Ryan Gosling que l'on retrouve dans beaucoup de ses films; dans chaque Vine, Ryan McHenry tenait une cuillère de céréales et la mettait devant la télévision et le visage impassible de Gosling. C'était simple, parfait et c'est vite devenu très populaire.

Cette même année, on a diagnostiqué à Ryan McHenry un ostéosarcome, une tumeur osseuse maligne primitive. Ryan McHenry est mort dimanche 3 mai, à l'âge de 27 ans.

Lundi soir, Ryan Gosling –qui avait indiqué de façon tout à fait sérieuse qu'il aimait vraiment les céréales– a publié un Vine où on le voit en train d'en manger.

C'est un hommage étrange, approprié et touchant à un homme qui semblait prendre du plaisir à faire sourire les gens sur Internet.

Dan Kois Journaliste

Newsletters

Le travail du sexe bouleversé par la fermeture du site américain Backpage

Le travail du sexe bouleversé par la fermeture du site américain Backpage

Aux États-Unis, les mesures répressives contre le trafic sexuel en ligne ont transformé le business de la prostitution et fragilisé l’activité des travailleurs et travailleuses du sexe.

En Indonésie, le compte Instagram d'un dessinateur de personnages homosexuels mystérieusement supprimé

En Indonésie, le compte Instagram d'un dessinateur de personnages homosexuels mystérieusement supprimé

Le Gouvernement indonésien assume avoir demandé la suppression de ce compte au réseau social, qui dément pour sa part avoir satisfait à sa demande.

Twitter, vecteur de la haine ordinaire

Twitter, vecteur de la haine ordinaire

À la lumière des agissements outranciers de la Ligue du LOL, il est temps de dénoncer ce médium dont on détourne la raison première pour mieux distiller sa petite haine au quotidien.

Newsletters