Partager cet article

«Beaucoup de Parisiennes manquent d'humilité, d'humour, d'intelligence»

«La Parisienne», d'Édouard Manet  via Wikipedia, License CC

«La Parisienne», d'Édouard Manet via Wikipedia, License CC

Cette semaine, Lucile répond à un homme qui oppose Paris et province et trouve les Parisiennes trop peu à son goût...

«C'est compliqué» est une sorte de courrier du cœur moderne dans lequel vous racontez vos histoires –dans toute leur complexité– et où une chroniqueuse vous répond. Cette chroniqueuse, c'est Lucile Bellan. Elle est journaliste: ni psy, ni médecin, ni gourou. Elle avait simplement envie de parler de vos problèmes.

Si vous voulez lui envoyer vos histoires, vous pouvez écrire à cette adresse: [email protected]

Pour retrouver les chroniques précédentes

Je suis arrivé sur Paris il y a un an et demi. Ma compagne m'a quitté peu après notre arrivée. Je me suis donc remis en recherche de quelqu'un. Je me suis inscrit ne connaissant pas grand monde sur Tinder. J'ai rencontré huit femmes en une année, huit femmes d'une trentaine d'années, moi-même ayant 32 ans. Sincèrement, je pense pouvoir tirer quelques conclusions.

La majorité d'entre elles ne savent pas où elles en sont, à un point où je ne comprenais plus rien dans leurs dires... Beaucoup manquent d'humilité, d'humour, d'intelligence. Le fait d'habiter Paris pour certaines constitue une qualité humaine!

Quand on creuse un peu, on touche rapidement le fond. 

Je me suis demandé si c’était ma faute (peut-être n'étais-je plus à la page?) ou celle des nanas de Paris (précieuses et peut-être éloignées de mes valeurs et attentes).

J'ai dû retourner sur Amiens il y a quelques semaines pour voir ma mère et j'en profite donc pour aller sur Tinder… Et là, les discussions fusent, agréables, profondes! La séduction s'ensuit!

Alors certes, ce ne sont pas pour le moment des relations de couple, elles demeurent exclusivement sexuelles! Mais je sens déjà plus d'honnêteté chez ces femmes avec qui je partage de bons moments.

Romain

Romain,

Je vous avoue qu’au début de votre mail j’ai eu de l’empathie pour vous. Fraîchement quitté par votre compagne, dans une ville où vous veniez d’arriver (et quelle ville!), j’ai compris vos griefs contre ces trentenaires à la recherche d’un idéal qui semble impossible à atteindre et, avouons-le, parfois un peu confus.

Mais, sur votre panel de huit femmes, vous avez tiré des conclusions sur le caractère des Parisiennes? Elles manqueraient d’humour et d’intelligence? Ce genre de femme existe certainement mais leur pendant masculin aussi. Et si les huit correspondaient effectivement à ces critères, il est peut-être temps pour vous de changer les vôtres. Tinder étant un réseau sur lequel vous pouvez échanger par écrit avec une personne avant de la rencontrer, il semble que vos choix premiers n’étaient pas très judicieux et que vous n’avez pas été très perspicace.

Concernant votre propension à vouloir absolument opposer Paris et le reste de la France, elle me paraît risible, et rappelle les romans balzaciens du XIXe siècle. Les femmes de provinces sauraient se tenir et les Parisiennes seraient donc trop délurées?

Qu’entendez-vous par «manque d’humilité» des Parisiennes? Voudriez-vous qu’elles soient plus discrètes? Ces femmes prennent trop de place? Ou parlent-elles trop? Trop bruyamment? Ou est-ce que celles que vous avez rencontrées avaient trop confiance en elles à vos yeux? Vous voudriez qu’elles restent davantage à leur place?

Partant de cette recherche d'«humilité», je m'interroge sur ce que vous cherchez comme humour et comme intelligence...

Et cette intelligence que vous semblez trouver plus facilement à Amiens, n’est-ce pas simplement que vous êtes plus à l’aise, que vous-même avez plus confiance en vous dans un endroit que vous connaissez et que vous vous sentez alors moins gêné face aux femmes que vous rencontrez?

Il vous reste toujours l’opportunité de retourner dans votre chère province mais je doute que l’ensemble des femmes y partagent davantage vos «valeurs» qu’à Paris. J’espère sincèrement qu’une Amiénoise, comme une Parisienne, viendra vous remettre les pieds sur terre. Prenez le temps de vous juger aussi durement que vous jugez les autres.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte