Culture

La bande-annonce qui explique pourquoi toutes les bandes-annonces de films d’action se ressemblent

Temps de lecture : 2 min

Avec la sortie de Avengers: L’ère d’Ultron, qui vient de réaliser le second plus gros démarrage de tous les temps aux Etats-Unis (et de dépasser les 1,9 million d'entrées en France), il est temps d’officialiser les choses: la saison des blockbusters a commencé.

Débarque alors une horde de bandes-annonces de films d’action fantaisistes et dont la recette devient de plus en plus prévisible.

RedLetterMedia, dans une vidéo judicieusement titrée «Toutes les bandes-annonces sont les mêmes!!!», détaille les différents ingrédients de cette recette dans une bande-annonce très méta.

Elle regroupe les principaux clichés –un plan sur une ville, un montage de scènes d’actions– mais aussi d’autres, plus subtils, comme les faisceaux lumineux traversant le ciel.

Conclusion: les studios devraient peut-être essayer d’innover un peu dans la promotion de leurs super-héros en costume.

Newsletters

«Ailleurs, partout» et «Ziyara», trajets de vie et de mémoire

«Ailleurs, partout» et «Ziyara», trajets de vie et de mémoire

Le film d'Isabelle Ingold et Vivianne Perelmuter invente un émouvant dispositif visuel et sonore pour faire éprouver le gouffre ouvert par les phénomènes migratoires actuels. Celui de Simone Bitton chemine parmi les traces d'un monde disparu, qui interroge le présent.

«Le Diable n'existe pas» y va vigoureusement par quatre chemins

«Le Diable n'existe pas» y va vigoureusement par quatre chemins

Le film de Mohammad Rasoulof assemble quatre récits en forme de contes contemporains pour faire éprouver comment l'usage de la peine de mort par un régime répressif contamine chacun.

«Madres Paralelas», amours de femmes dans un palais des glaces

«Madres Paralelas», amours de femmes dans un palais des glaces

Grâce notamment à l'interprétation toute en finesse de ses deux actrices principales, le film le plus accompli d'Almodóvar depuis une bonne décennie compose une émouvante, subtile et finalement joyeuse carte des émotions.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio