Tech & internet / Culture

Le «bookface», ou l'art d'intégrer une couverture de livre dans le paysage

Temps de lecture : 2 min

/
Un «bookface» créé par la Burlingame Public Library.

Les bibliothécaires ont trouvé un moyen d'exister sur les réseaux sociaux: toutes les semaines, ils postent des «bookface», des photos dans lesquelles des images de couvertures de livres se fondent dans la réalité. Par exemple si une couverture de livre représente un visage, le créateur de bookface, tiendra le livre devant son visage pour que son corps complète l'image en couverture. De nombreuses variations sont possibles:

Comme ça:

Ou ça:

Il faut bien aligner son corps avec l'image du livre, trouver un arrière-plan adéquat et tenter de respecter les proportions pour que l'effet d'illusion fonctionne. Depuis un an, cette pratique est devenue populaire aux Etats-Unis, en Angleterre et au Canada.

Le New York Times rapporte que la bibliothèque de Burlingame, une petite ville de Californie, est particulièrement douée pour ce genre de composition. Sur leur compte Instagram, ses bibliothécaires ont récemment posté un superbe triple bookface avec trois femmes et trois romans policiers (et quelques porteurs de livres anonymes).


Ainsi que cette autre image du fils d'une bibliothécaire:


Sur Twitter, le hashtag #BookFaceFriday a été lancé par une employée de la New York Public Library qui a été inspirée par le phénomène Sleeveface, le même genre de montage photo mais avec des pochettes de vinyle. L'idée avait éte lancée par un DJ du Pays de Galles, et il existe déjà un livre recueillant les meilleurs sleevefaces.

Les bibliothécaires expliquent que ces expérimentations photographiques sont un moyen de montrer que les bibliothèques sont des endroits sympas et modernes qui savent exister sur Internet. C'est aussi une façon de faire connaître des livres sur les réseaux sociaux, et peut être de donner envie aux internautes de lire aussi sur du papier.

Slate.fr

Newsletters

Amazon empêche ceux qui n'ont pas acheté le livre de James Comey sur son site de le noter

Amazon empêche ceux qui n'ont pas acheté le livre de James Comey sur son site de le noter

Pour la version française, en revanche, ce n'est pas aussi restrictif.

Comment les entreprises nous ont persuadés que les tests de personnalité sont sympas

Comment les entreprises nous ont persuadés que les tests de personnalité sont sympas

Ce n'est pas un hasard si un simple test de personnalité sur Facebook a permis à Cambridge Analytica de récolter les données de millions d'utilisateurs.

Comment désactiver la reconnaissance faciale sur Facebook

Comment désactiver la reconnaissance faciale sur Facebook

Si vous ne faites pas attention à ce que vous acceptez, il est possible de faire marche arrière.

Newsletters