Partager cet article

#Talkpay: Les Américains donnent leur salaire sur Twitter

Dunedin Internship Speed Dating 2012 / Samuel Mann via Flickr CC License By

Dunedin Internship Speed Dating 2012 / Samuel Mann via Flickr CC License By

Le 28 avril dernier une développeuse web du nom de Lauren Voswinkel a publié un texte sur le site ModelViewCulture, expliquant qu'elle s'apprêtait, le 1er mai –jour de la fête du travail– à annoncer sur Twitter son titre professionnel exact, son expérience, et sa rémunération, sous le hashtag #talkpay.

Elle encourageait tout le monde à faire de même, afin de lutter contre les inégalités de salaires, flagrantes entre certains groupes (inégalités hommes/femmes par exemple). L'idée de Woswinkel était de lancer une conversation irrévocable sur la question, et que la transparence aide à mieux cerner le problème puis à l'éradiquer. 

Son idée est aussi que si tous les salariés savent à combien ils peuvent prétendre, combien sont payés les salariés les plus favorisés, ils pourront demander davantage au lieu de se sous-estimer, et mieux négocier leurs salaires.

Elle a ainsi twitté: 

Et la conversation s'est enclenchée:

 

Le site The Verge note que cette discussion sur les salaires s'inscrit aux Etats-Unis dans un contexte, dans lequel le débat sur les inégalités de salaires est de plus en plus vif, particulièrement au sein du monde des nouvelles technologies. 

«Le débat public sur les inégalités de salaires n'a que récemment commencé à dépasser le simple fait de dire aux femmes de «lean in» –se pencher en avant», selon l'expression popularisée par Sheryl Sandberg, directrice des opérations de Facebook qui a ainsi titré son livre consacrée à l'inégalité hommes-femmes en entreprises. The Verge poursuit: 

«Il y a quelques semaines, The New Republic a écrit sur la façon dont les inégalités de salaires s'agrandissent entre les femmes de couleur et le reste de la population. (...) Le jour de l'Equal Pay Day [jour de l'égalité salariale aux Etats-Unis] le mois dernier, CNN s'est concentré sur la façon dont les inégalités salariales ont un impact sur la vie au-delà de la vie de bureau, rendant les femmes presque deux fois plus susceptibles que les hommes de sombrer dans la pauvreté une fois à la retraite. 

A la même période, Ellen Pao, CEO temporaire de Reddit, a expliqué au Wall Street Journal qu'elle avait interdit les négociations salariales au sein de Reddit parce que "les hommes négocient plus durement que les femmes, mais que lorsque les femmes se permettent de négocier, elles en sont parfois pénalisées"»

En France le questionnement se fait moins pressant, tout comme le désir de transparence. Par exemple, le site Glassdoor permet déjà de dévoiler son salaire et de le comparer à celui des autres. Aux Etats-Unis, le site est très populaire et comprend de nombreuses ressources. En France, il est très peu connu et très peu alimenté.  

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte