Tech & internet

Le fantôme d'Internet Explorer hante le nouveau navigateur de Microsoft

Temps de lecture : 2 min

Jetez donc un œil à son logo.

Microsoft

On savait que l'ère d'Internet Explorer touchait à sa fin mais, jusque-là, Micorsoft n'avait fait référence à son successeur qu'avec deux mots: «Project Spartan». Ce mercredi 29 avril, lors de sa conférence Build, Microsoft a enfin partagé son nom avec le reste du monde: Edge.

Microsoft Edge sera le navigateur par défaut sur Windows 10. Cortana [le Siri de Microsoft] y sera intégré, tout comme un outil pour prendre des notes et EdgeHTML, «un nouveau moteur de rendu conçu pour l'interopérabilité avec le Web moderne». C'est complètement nouveau et assez emballant. Sauf que Microsoft n'a toujours pas réussi à se faire à l'idée de la fin d'Internet Explorer. Au lieu de se lancer corps et âme dans un tout nouveau produit, Microsoft a fait un clin d'œil appuyé au logo d'IE avec celui d'Edge.

Séparation difficile

Une vidéo de promotion du nouveau navigateur [que l'on peut voir ci-dessus] fanfaronne qu'il «est temps de casser cette frontière et de rendre plus floue la limite entre consommation et création», ce qui est approprié, puisque l'autre chose assez floue est la vision de ce produit par Microsoft.

L'entreprise avait indiqué en mars qu'elle faisait de grosses enquêtes de marché pour savoir quels nom et style le nouveau navigateur devrait adopter. En regardant en arrière, il semble que Microsoft aurait pu économiser du temps et de l'argent.

Il a fallu beaucoup de travail pour passer à autre chose, mais on savait déjà que Microsoft avait toujours du mal à se séparer de ses anciens produits. Et après tout cela, vient donc Edge: l'Internet Explorer dont vous ignoriez qu'il vous manquait.

Newsletters

Amazon se penche sérieusement sur la vente de médicaments

Amazon se penche sérieusement sur la vente de médicaments

Une nouvelle entité nommée «Amazon Pharmacy» vient de faire surface.

Apple supprime toute les app associées au vapotage de l'AppStore

Apple supprime toute les app associées au vapotage de l'AppStore

L’entreprise estime qu’elles peuvent nuire à la santé et au bien-être de sa clientèle.

Des activistes en combinaison blanches ont scanné 14.000 visages à Washington

Des activistes en combinaison blanches ont scanné 14.000 visages à Washington

Afin de montrer pourquoi l’absence de législation en terme de reconnaissance faciale est effrayante.

Newsletters