Égalités / Monde

Élections britanniques: découvrez le Parti de la lutte des classes et son porte-parole, Adam Clifford

Temps de lecture : 2 min

Habillé en femme et avec un air de ne pas se prendre trop au sérieux, le porte-parole évoque avec justesse le sort fait aux classes populaires dans ces élections.

Adam Clifford sur la BBC.
Adam Clifford sur la BBC.

À l’approche des élections générales du Royaume-Uni, qui se tiendront le 7 mai, la BBC a réalisé une série d’interviews des candidats des petits partis, avec son lot habituel de loufoqueries politiques.

Parmi eux, le Parti de la guerre des classes (Class War Party) vaut assurément le détour. Vêtu d’une jupe courte, perruque blonde et cuissardes imposantes, maquillé et mal rasé, Adam Clifford, le porte-parole le plus destroy qu’ait connu le prolétariat, a exposé son programme à la BCC: doublement des allocations, suppression de la monarchie et des «public schools» (écoles d'élite aux frais de scolarité élevés) et, last but not least, soulèvement des classes laborieuses.

Avec un air de ne pas se prendre trop au sérieux, le porte-parole du Class War Party a des mots justes pour évoquer le sort fait aux classes populaires dans ces élections, et plus largement dans une société dans laquelle les inégalités sociales sont pourtant très tranchées.

«Le Labour (Parti travailliste) ne parle même pas des classes populaires. Si vous faites partie des classes populaires, le mieux que vous puissiez faire, c’est de devenir membre des classes moyennes.»

Soulèvement populaire

Considérant que les membres des classes populaires sont «des esclaves», Clifford les a encouragés à se soulever, suscitant l’inquiétude des animateurs de l’émission. «Je ne vois pas comment nous pouvons faire la révolution sans violence avant d’atteindre éventuellement une sorte d’utopie hippie», a répondu, comme désabusé, le porte-parole.

Enfin, les présentateurs de la BBC lui ont demandé pourquoi il était habillé en femme.

«Ça fait partie de la politique du genre, ça fait partie du fait d’être queer, je suis un gay qui a été marié deux fois, j’ai deux enfants, je n’ai rien à cacher, j’aime faire partie des classes populaires et j’aime faire de la politique de cette façon.»

Le mouvement poltique «Class War« existe depuis les années 1980. Il est devenu un parti politique officiel en 2014. D’inspiration anarchiste, il réalise en particulier des actions pour dénoncer la spéculation immobilière à Londres et ses conséquences pour le logement des plus pauvres.

Newsletters

Ces personnes blanches qui se prétendent noires (ou la tentation d'être l'opprimé)

Ces personnes blanches qui se prétendent noires (ou la tentation d'être l'opprimé)

L'histoire d'une professeure américaine blanche qui a fait semblant d'être noire pendant des années révèle les écueils d'un certain identitarisme.

Le public du rap français est prêt pour la vague #MeToo; l'industrie, non

Le public du rap français est prêt pour la vague #MeToo; l'industrie, non

Avec les affaires Moha La Squale et Roméo Elvis, la lumière est désormais braquée sur une omerta palpable.

De tous temps et en tous lieux, médecine et religion ont bridé le plaisir solitaire des femmes

De tous temps et en tous lieux, médecine et religion ont bridé le plaisir solitaire des femmes

Au XIXe siècle, la masturbation féminine est associée à de nombreuses pathologies. Dénigrée voire diabolisée, cette pratique est longtemps restée taboue. Jusqu'à aujourd'hui.

Newsletters