Monde

Comment expliquer la viralité des photos de mariage d'un couple tibétain en Chine?

Temps de lecture : 2 min

La beauté du couple n'est pas la seule raison du succès de ces photos.

Tibet-5483 - Potala Palace | Dennis Jarvis via Flickr CC License By
Tibet-5483 - Potala Palace | Dennis Jarvis via Flickr CC License By

Le couple chinois «le plus béni de tout le pays» est tibétain. Le New Yorker rapporte que les photos de mariage d'un jeune couple ont fait sensation sur les réseaux sociaux chinois en avril. Sur les photos, Gerong Phuntsok et Dawa Drolm, tous deux d'origine tibétaine, posent tantôt en costumes couteux, tantôt en vêtements traditionnels devant le palais du Potala, boivent un café chez Starbucks ou conduisent une Lamborghini.

CNN, qui a partagé les clichés du couple, rapporte que, selon l'agence de presse nationale Xinhua, les photos ont été vues par 80% des 500 millions d'utilisateurs de WeChat, le réseau sur lequel elles ont été postées.

Si la beauté du couple est une des causes du succès des photos, celles-ci suscitent l'intérêt pour une autre raison. L'idée que des Tibétains puissent vivre aussi confortablement est nouvelle pour les Chinois.

Scénarisé

Interrogé sur l'origine de la viralité des photos, Gerong Phuntsok a expliqué que sa femme et lui représentaient sûrement des milliers de jeunes issus de minorités ethniques et partis en quête d'une vie plus cosmopolite:

«Alors que nous nous battons pour nos rêves, certains d'entre nous se perdent. Donc nous voulions dire avec les photos: gardez vos croyances.»

La perception répandue chez beaucoup de Chinois dans les grandes villes est que les Tibétains sont un peuple primitif qui a besoin d'être sauvé. Les photos publiées par Gerong Phuntsok et Dawa Drolma semblent abolir cette barrière économique entre les deux peuples.

Cependant, ces photos ne représentent pas la réalité. Le couple n'est pas aussi riche que ce que les images suggèrent et les photos réalisées avec les tenues traditionnelles tibétaines sont scénarisées. Le New Yorker affirme:

«La partie la plus troublante du succès viral de ces photos est la façon dont elles colportent par inadvertance l'idée d'une sympathie facile entre l'opulence cosmopolite et les tentatives compliquées de préserver une identité ethnique distincte.»

La perception répandue chez beaucoup de Chinois des grandes villes est que les Tibétains sont un peuple primitif qui a besoin d'être sauvé

Le jour où les photos ont été publiées sur internet, une nonne tibétaine s'est immolée par le feu, un fait répété des centaines de fois ces dernières années et qui n'a jamais été véritablement couvert par les réseaux sociaux.

Les portraits du couple «le plus béni de tout le pays» ont été pris gratuitement par un ami, mais les photos de mariage sont un business florissant en Chine et les couples ne lésinent pas sur les moyens pour réaliser les plus beaux clichés. Le 17 avril, à la suite du scandale des mariages chinois de Tours, Le Monde revenait sur cette tendance qu'ont les couples chinois à venir réaliser leurs photos prénuptiales en France. Les tour-opérateurs proposent des forfaits pour satisfaire ce type de touristes. Le Monde évoque des prestations de base avec shooting et cérémonie au château à 3.000 euros les dix jours.

Newsletters

L'Université polytechnique de Hong Kong, bastion de résistance des manifestants

L'Université polytechnique de Hong Kong, bastion de résistance des manifestants

Près de six mois après le début du mouvement de contestation pro-démocratie à Hong Kong, la confrontation la plus longue et l'une des plus violentes a lieu au sein du campus de l'Université polytechnique de Hong Kong (PolyU), où des...

Au Texas, un ancien agent de l'immigration découvre qu'il est mexicain et risque l'expulsion

Au Texas, un ancien agent de l'immigration découvre qu'il est mexicain et risque l'expulsion

Son certificat de naissance avait été falsifié.

En Tunisie, les modifications corporelles pour faire partie des gros durs

En Tunisie, les modifications corporelles pour faire partie des gros durs

Des tatouages et des scarifications pour prouver sa résistance à la douleur, pour montrer qu'on est un vrai mec, pour exprimer aussi une souffrance sociale.

Newsletters