Tech & internet / Économie

Google pense à se séparer de sa barre d'espace

Temps de lecture : 2 min

Un brevet déposé par le géant d'Internet fait disparaître une touche essentielle du clavier des ordinateurs.

Ce à quoi ressemble toujours un clavier sur un Chromebook | slgckgc via Flickr CC License by

Si vous envisagez d'acheter un ordinateur Google, sachez que votre futur clavier n'aura peut-être plus sa plus grande touche. Quartz signale que la compagnie américaine a déposé le 28 avril un brevet (n°9019207) dans lequel l'habituelle barre d'espace est remplacée par un trackpad étendu.

Le trackpad sera divisé en deux parties par une ligne horizontale rigide. La partie supérieure remplira la fonction de la barre d'espace, pendant que la portion inférieure permettra de naviguer sur l'ordinateur comme avec n'importe quel trackpad.

US patent and Trademark Office | Google Inc.

L'avantage, c'est que ce trackpad empiétera sur le clavier, là où se trouve votre actuelle barre d'espace. Résultat: cette migration du trackpad va libérer de l'espace et donc permettre de réduire la taille de l'ordinateur portable.

Quartz rappelle que chaque constructeur est actuellement à la recherche d'un ordinateur de plus en plus pratique et petit, à l'image de la nouvelle gamme d'ordinateurs portables proposée par Apple. Des MacBooks dont la taille fait davantage penser «à un iPad avec un clavier incrusté qu'à un ordinateur portable» souligne Mashable.

Un représentant de Google a cependant rappelé à Quartz que le dépôt d'un brevet n'entraîne pas nécessairement le lancement d'un produit.

Slate.fr

Newsletters

Des espions sont sur LinkedIn avec des photos créées par une IA

Des espions sont sur LinkedIn avec des photos créées par une IA

Certains sont entrés en contact avec de hauts responsables américains.

Un algorithme va décoder les pleurs des bébés

Un algorithme va décoder les pleurs des bébés

Fini l’indécision et l’ignorance de savoir si votre petit veut être nourri ou changé.

Donald Trump a dépensé presque un million de dollars pour qu’on lui souhaite un bon anniversaire sur Facebook

Donald Trump a dépensé presque un million de dollars pour qu’on lui souhaite un bon anniversaire sur Facebook

Une stratégie loin d’être anodine avec les futures élections en 2020.

Newsletters