Boire & mangerScience & santéParents & enfants

Des smileys et des cadeaux pour faire manger des légumes aux enfants

Repéré par Lucie de la Héronnière, mis à jour le 28.04.2015 à 10 h 27

Repéré sur Science Daily, Huffington Post, Business Standard

La nouvelle méthode pour encourager les enfants à manger sainement: étiqueter les aliments avec de petites têtes souriantes.

20111019-FNS-RBN-1755" target="_blank">Ces beaux légumes vous donnent-ils le sourire ? | U.S. Department of Agriculture via Flickr CC License by

20111019-FNS-RBN-1755" target="_blank">Ces beaux légumes vous donnent-ils le sourire ? | U.S. Department of Agriculture via Flickr CC License by

Des émoticônes souriantes et des petits cadeaux permettraient de faire manger plus d’aliments sains aux enfants. Comme l'explique Science Daily, des chercheurs de l’American Academy of Pediatrics ont testé pendant cinq mois deux méthodes pour essayer d’encourager 297 écoliers d'une école maternelle et primaire de l’Ohio à faire des choix alimentaires «sains».

D’abord, les chercheurs ont étiqueté les aliments de la cantine considérés comme bons pour la santé (fruits, légumes, céréales complètes, le lait non aromatisé ou sucré…) avec des petites têtes vertes et souriantes.

Trois mois plus tard, ils ont introduit le concept de «Power plate», une super assiette composée de quatre aliments étiquetés comme «sains». Les enfants qui choisissaient cette combinaison équilibrée pour le déjeuner avaient droit à une «récompense», comme un ballon, un faux tatouage ou un autocollant.

Les résultats au final sont plutôt bons, puisque la consommation de fruits a augmenté de 20%, et celle de légumes de 62%... Les enfants ont aussi largement délaissé le lait aromatisé au chocolat pour du lait normal. Sur une période de deux mois, les ventes de «Power plate» ont triplé.

Carotte

Pour Robert Siegel, auteur de l’étude, «nous avons trouvé un moyen très prometteur, peu cher et efficace pour améliorer la nutrition des enfants à l’école élémentaire»

Évidemment, ce n'est sans doute pas si simple. Cette méthode, peut-être efficace à court terme, est basée sur l’association positive et la récompense. C’est un peu la carotte et le bâton, impliquant que bien manger doit être automatiquement lié à une petite récompense sympathique. Et c’est donc sûrement beaucoup moins efficace à long terme qu’une information nutritionnelle bien comprise et intégrée par ces enfants et futurs adultes...

En ce qui concerne la question des «cadeaux», autrement dit ici une manière d'appliquer les méthodes des fast-foods et de l’industrie agroalimentaire aux aliments sains, les résultats ne sont pas toujours aussi clairs. Une étude menée en 2013 avait montré que les petits gadgets offerts avec des œufs en chocolat n’avaient pas influencé la consommation des enfants.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte