Monde

Si vous voulez que les enfants soient plus attentifs en classe, donnez-leur des bureaux debout

Temps de lecture : 2 min

Class room. Leo-setä via Flickr CC License by.
Class room. Leo-setä via Flickr CC License by.

Depuis plusieurs années, les études se suivent et se ressemblent. Rester assis, c'est mal. Comme nous le racontions il y a quelques mois, «chez les cadres de la Silicon Valley obsédés par leur hygiène de vie, la position assise au bureau a déjà été ironiquement qualifiée de "cigarette de notre génération"».

Une récente étude de chercheurs de l'université du Texas A&M, publiée dans l'International Journal of Health Promotion and Education, indique que les élèves ayant des bureaux debout s'impliquent plus en classe que ceux qui restent assis, peut-on lire sur le site de l'université.

«Les résultats préliminaires montrent qu'ils s'impliquent 12% de plus, ce qui équivaut à sept minutes de plus par heure de classe. Ces découvertes se basent sur l'observation d'environ 300 enfants du CE1 au CM1, au cours d'une année scolaire.»

Selon Mark Benden, qui est à l'origine de cette étude, ces bureaux permettent de s'attaquer à deux problèmes en même temps: les performances scolaires et l'obésité infantile puisque les enfants brûlent plus de calories debout qu'assis.

Co.Exist raconte de son côté comment deux parents d'élèves californiens adeptes du CrossFit ont offert à une classe de l'école de leur fille des bureaux debout. La principale a ensuite profité du fait qu'une classe de CM1 avait besoin de nouveaux bureaux pour en commander. D'autres professeurs ont également adopté ce nouveau mobilier.

«Les élèves ne restent pas debout toute la journée. La plupart des leçons durent une quinzaine de minutes. Entre les récrés, le repas et les autres coupures, ils ne passent que trois ou quatre heures debout et s'ils sont fatigués, ils peuvent s'asseoir par terre. Les bureaux sont également conçus pour qu'il soit facile de rester debout —ils sont adaptés à la taille de chaque enfant et ont une barre sur laquelle on peut poser son pied et s'appuyer.»

Interrogés par le site, les parents à l'origine de cette initiative indiquent qu'ils sont en train de lever des fonds pour démocratiser ce phénomène et espèrent que d'ici dix ans, les élèves américains étudieront debout.

CBS San Francisco qui s'est également intéressé à cette école écrit que les enseignants sont convaincus par cette nouveauté.

«Ils disent que les élèves sont plus calmes, plus attentifs et que les parents expliquent que les enfants dorment mieux la nuit. Ce qui semblait être au départ une idée un peu excentrique du comté de Marin est en train de devenir un vrai plus.»

Mais forcément, tout n'est pas si simple. En avril dernier, Mikael Cho, un entrepreneur américain expliquait sur son blog qu'il était revenu du bureau debout. Il y racontait qu'il n'arrivait pas à tenir debout aussi longtemps qu'il le souhaitait et que selon lui «être assis n'est pas mauvais. C'est être assis pendant de longues périodes sans faire de mouvement qui est mauvais. En fait, conserver la même position pendant trop longtemps n'est pas bon pour la santé.»

Slate.fr

Newsletters

«Au moins, à l'étranger, je n'étais pas le type qui a échoué»

«Au moins, à l'étranger, je n'étais pas le type qui a échoué»

Diplômé·es et au chômage, ces jeunes ont préféré partir et devenir réceptionniste en Irlande ou serveur au Portugal plutôt qu'attendre indéfiniment un emploi stable. Une décision souvent mal comprise.

En Hongrie, les progressistes et l'extrême droite repentie ont affaibli ensemble Orbán

En Hongrie, les progressistes et l'extrême droite repentie ont affaibli ensemble Orbán

L'opposition a conquis plusieurs grandes villes lors des municipales du 13 octobre grâce à une alliance baroque allant des socialistes aux ex-néonazis du Jobbik. Une idylle opportuniste et fragile.

Une Texane dédommagée après une fouille vaginale en pleine rue

Une Texane dédommagée après une fouille vaginale en pleine rue

Natalie Simms a remporté son procès contre la ville de San Antonio au Texas après qu'une détective lui a enlevé son tampon pendant un contrôle de routine.

Newsletters