Monde

Les terribles images de destructions au Népal, où un séisme a tué plus de 2000 personnes

Temps de lecture : 2 min

/
A Katmandou, le 25 avril 2015. REUTERS/Navesh Chitrakar.

Le tremblement de terre d'une magnitude de 7,9 sur l'échelle de Richter qui a frappé le Népal, ce samedi 25 avril, a fait pour l'instant au moins 2000 morts, selon un nouveau bilan provisoire, qui ne cesse de croître. Les images publiées par les médias du monde entier permettent de visualiser l'ampleur terrible des destructions qui ont frappé ce pays de 30 millions d'habitants, coincé entre la Chine et l'Inde.

Voici, par exemple, à quoi ressemble la place royale de Katmandou, site classé par l'Unesco, ce samedi.


REUTERS/Navesh Chitrakar

Et voici à quoi ressemble la place en temps normal.

Bernard Gagnon via Wikimedia Commons.

Haute de neuf étages, la tour Bhimsen, un édifice historique de la ville, s'est effondrée.

Edifiée au XIXe siècle, elle avait été reconstruite après s'être effondrée lors du gigantesque séisme de 1934.

La tour Bhimsen en 1936, via Wikimédia Commons.

Vendredi avait eu lieu à Bungamati, un village du centre du pays, une célébration honorant le dieu de la pluie, Rato Machhendranath, dont une gigantesque effigie avait été construite pour l'occasion.

REUTERS/Navesh Chitrakar

Ce samedi, la localité a été durement touchée par le tremblement de terre, selon plusieurs témoignages.

Il y a dix jours, une autre gigantesque célébration religieuse avait eu lieu à Bhaktapur, une autre ville près de Katmandou.

REUTERS/Navesh Chitrakar

Voici à quoi ressemble la ville ce samedi, selon des photos publiées par la journaliste de NBC News Molly Hunter.

Slate.fr

Newsletters

Dans les Balkans, la dure lutte contre le sexisme ambiant

Dans les Balkans, la dure lutte contre le sexisme ambiant

L'Europe de l'Est a semblé relativement imperméable au déluge #MeToo. Mais quand on y regarde de plus près, d'autres initiatives émergent pour libérer la parole des femmes, et ce malgré un conservatisme bien présent.

Amazon empêche ceux qui n'ont pas acheté le livre de James Comey sur son site de le noter

Amazon empêche ceux qui n'ont pas acheté le livre de James Comey sur son site de le noter

Pour la version française, en revanche, ce n'est pas aussi restrictif.

Guerre du Yémen: chut, on tue!

Guerre du Yémen: chut, on tue!

Le conflit, entré dans sa quatrième année, a provoqué «la plus grave crise humanitaire au monde» –face au silence assourdissant de la communauté de l’indifférence internationale. Les ONG sur le terrain accusent principalement Riyad du massacre en cours.    

Newsletters