Monde

Les terribles images de destructions au Népal, où un séisme a tué plus de 2000 personnes

Temps de lecture : 2 min

A Katmandou, le 25 avril 2015. REUTERS/Navesh Chitrakar.
A Katmandou, le 25 avril 2015. REUTERS/Navesh Chitrakar.

Le tremblement de terre d'une magnitude de 7,9 sur l'échelle de Richter qui a frappé le Népal, ce samedi 25 avril, a fait pour l'instant au moins 2000 morts, selon un nouveau bilan provisoire, qui ne cesse de croître. Les images publiées par les médias du monde entier permettent de visualiser l'ampleur terrible des destructions qui ont frappé ce pays de 30 millions d'habitants, coincé entre la Chine et l'Inde.

Voici, par exemple, à quoi ressemble la place royale de Katmandou, site classé par l'Unesco, ce samedi.


REUTERS/Navesh Chitrakar

Et voici à quoi ressemble la place en temps normal.

Bernard Gagnon via Wikimedia Commons.

Haute de neuf étages, la tour Bhimsen, un édifice historique de la ville, s'est effondrée.

Edifiée au XIXe siècle, elle avait été reconstruite après s'être effondrée lors du gigantesque séisme de 1934.

La tour Bhimsen en 1936, via Wikimédia Commons.

Vendredi avait eu lieu à Bungamati, un village du centre du pays, une célébration honorant le dieu de la pluie, Rato Machhendranath, dont une gigantesque effigie avait été construite pour l'occasion.

REUTERS/Navesh Chitrakar

Ce samedi, la localité a été durement touchée par le tremblement de terre, selon plusieurs témoignages.

Il y a dix jours, une autre gigantesque célébration religieuse avait eu lieu à Bhaktapur, une autre ville près de Katmandou.

REUTERS/Navesh Chitrakar

Voici à quoi ressemble la ville ce samedi, selon des photos publiées par la journaliste de NBC News Molly Hunter.

Slate.fr

Newsletters

Des oiseaux espions pour lutter contre la pêche illégale

Des oiseaux espions pour lutter contre la pêche illégale

Repérer les responsables de pêche illégale dans les eaux internationales n’est pas chose aisée… à moins d’utiliser des drones et des oiseaux équipés d’appareils d’espionnage.

De la Palestine aux États-Unis, une histoire de famille

De la Palestine aux États-Unis, une histoire de famille

Pour l'exposition Gaza to America: Home Away From Home, visible aux rencontres d'Arles jusqu'au 23 septembre, le Palestinien Taysir Batniji a voulu documenter «une partie de [sa] famille qui est partie de Gaza pour...

J’ai mis du temps à comprendre que le lait de la bouteille venait d’un animal

J’ai mis du temps à comprendre que le lait de la bouteille venait d’un animal

Tombait toujours la même recommandation, le truc qu'on nous vendait comme l’acte écologique le plus radical: ne pas laisser l’eau du robinet couler pendant qu’on se brossait les dents.

Newsletters