Parents & enfants / Tech & internet / Économie

Quatre enfants sur cinq n'arrivent pas à reconnaître une publicité sur Internet

Temps de lecture : 2 min

Une tablette prise en photo le jour du safer internet day par ITU Pictures Licence by

Information ou publicité? D’après une étude parue sur le site de l’Académie de Finlande le 22 avril, un enfant sur cinq seulement serait en mesure de reconnaître une publicité sur Internet.

L'étude a été effectuée sur 160 classes de notre équivalent de la sixième (11-12 ans), rapporte Quartz. Les chercheurs ont mis les enfants face à des sites Internet comportant des messages commerciaux vantant les mérites d'un produit.

Sur le site de l’université, Paavo Leppänen, directeur de la recherche et professeur de psychologie à l’université de Jyväskylä, rapporte que presqu'un élève sur deux a cru le message publicitaire et que seulement un sur cinq a été capable d’identifier qu’il s’agissait bien d’une publicité.

Pour Carita Kili, une chercheuse de l'étude contactée par Quartz, l'expérience souligne l'importance pour un enfant de maîtriser les outils du web.

«Internet est un lieu d’apprentissage important pour les adolescents à l’école et durant leurs loisirs. Pour avoir tous les avantages de l’information en ligne, les étudiants ont besoin d’avoir une culture numérique.»

Slate.fr

Newsletters

Cette directrice d’école lit une histoire du soir à ses élèves via Facebook live

Cette directrice d’école lit une histoire du soir à ses élèves via Facebook live

Les «Tucked-in Tuesdays» de Belinda George connaissent un grand succès.

Des scientifiques mettent en garde contre le vapotage passif

Des scientifiques mettent en garde contre le vapotage passif

Les vapeurs de cigarette électronique seraient particulièrement nocives pour les enfants.

Des anti-vaccins harcèlent les parents d'enfants morts de la grippe

Des anti-vaccins harcèlent les parents d'enfants morts de la grippe

Sur Facebook, les personnes qui militent contre les vaccins accusent ces parents d'avoir eux-mêmes tué leurs enfants ou disent que ce sont les vaccins qui les ont tués.

Newsletters