Monde

Les aurores boréales islandaises comme vous ne les aviez jamais vues: en time-lapse et grand angle

Temps de lecture : 2 min

L'objectif permet d'obtenir une vision quasi surréaliste de ce phénomène lumineux.

Le photographe Vincent Brady, dont la caméra se tourne souvent vers le ciel, prend d’incroyables images naturelles pour les transformer en des vidéos time-lapse élargissant notre perception. Les vues capturées par l'objectif grand angle de son appareil photo ne sont pas, en format vidéo, des plus évidentes à saisir –ce qui ne veut pas dire que vous pourrez en détacher votre regard. Sur Slate.com, Phil Plait expliquait déjà sa façon de travailler et tentait de comprendre la science insaisissable se cachant derrière chaque image animée.

Après avoir capturé une «nuée de lucioles» en pleine nuit, Brady est allé en Islande, où il est resté cinq semaines à poser ses appareils photos et filmer les aurores boréales. L’année a été très bonne pour les lumières du Nord, ce qui ne pouvait que donner de belles images, mais jamais on n'en avait vu d'aussi étranges et captivantes.

Regardez la vidéo ci-dessus pour comprendre la vision surréaliste de Vincent Brady sur le phénomène, accompagnée d’un son acoustique de Brandon McCoy, composé spécialement pour le projet.

Newsletters

Dans la lutte contre le coronavirus, Cuba s'impose comme un allié de choix

Dans la lutte contre le coronavirus, Cuba s'impose comme un allié de choix

La médecine cubaine est aujourd'hui appelée à la fois à protéger la population de l'île face au Covid-19 et à aider divers pays étrangers, dont l'Italie et la France.

Migration: quand le stigmate change de camp

Migration: quand le stigmate change de camp

Le cas des Européen·nes bloqué·es ou expulsé·es de pays étrangers nous invite à réfléchir au sens profond de la liberté de circulation.

Dans les camps de réfugiés rohingyas, on redoute l'arrivée du Covid-19

Dans les camps de réfugiés rohingyas, on redoute l'arrivée du Covid-19

Avec près de 40.000 personnes par kilomètre carré, la propagation du virus serait un désastre.

Newsletters