Partager cet article

La Chine veut interdire les stripteases aux enterrements

Un enterrement en Chine, le 23 juillet 2013. REUTERS/Stringer.

Un enterrement en Chine, le 23 juillet 2013. REUTERS/Stringer.

En Chine, il n'est pas rare d'embaucher des stripteaseuses pour égayer un enterrement. C'est une façon de célébrer la vie du défunt avec brio, et un moyen sûr d'attirer du monde aux obsèques de n'importe quel octogénaire.

Mais le ministère de la Culture chinois, dont une des missions est apparemment de garantir la dignité des enterrements, est parti en guerre contre cette tradition.

Le gouvernement vient d'annoncer qu'il travaillerait en partenariat avec la police afin d'interdire ces divertissements érotiques, rapporte le Wall Street Journal. Des photos d'une stripteaseuse topless à un enterrement dans la province de Hebei ont récemment circulé sur Internet. Il y avait des enfants parmi les spectateurs, et le ministère a dénoncé cette performance «obscène». Selon le communiqué, ces stripteaseuses ont été condamnées à payer de lourdes amendes (de l'ordre de 10.000 euros) car leur spectacle contrevenait aux règles de sécurité. 

En 2006, la chaîne nationale CCTV avait réalisé une enquête pour dénoncer ces spectacles qui ont «pollué la vie culturelle locale». Selon ce reportage, il y avait à l'époque une douzaine de troupes de stripteaseuses funéraires dans la province de Jiangsu. Elles assuraient environ vingt représentation par mois pour un montant de 300 euros le spectacle. Selon le Wall Street Journal, l'enquête télévisée accusait ces femmes de n'être intéressées que par l'argent, et de ne pas se soucier de l'impact de leurs stripteases sur les «coutumes locales».

Interviewé par le Guardian, Everett Zhang, un spécialiste de l'Asie à Princeton, précise que ce genre de divertissement est courant lorsque le défunt a eu une longue vie et que l'enterrement est considéré comme une célébration. Il est de coutume que les invités donnent tous un peu d'argent à la famille du disparu et, en échange, les organisateurs sont censés faire en sorte que la cérémonie soit divertissante. «Il est probable que les gens du coin ne seront pas satisfaits de ces arrestations, qui seraient vraiment intrusives et offensantes», a-t-il ajouté.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte