Partager cet article

Compass Box, ou l’assemblage du whisky façon puzzle

John Glaser.

John Glaser.

La boîte qui a fait comprendre aux amateurs de scotch que «blend» n’était pas un gros mot fête ses 15 ans. Une décennie et demie à multiplier expériences, folies, exploits… et miracles.

En toute fausse modestie, il se définit comme un «whiskymaker», un fabricant de whisky, un type qui pioche des fûts dans les distilleries de malt et de grain pour les marier. Bref, un blender comme il en existe depuis le XIXe siècle. Mais John Glaser, le boss de Compass Box, fait bien plus que cela. En quinze ans tout rond, cet Américain in London a réussi à prouver que «blend» n’était pas un gros mot qui vous vaudrait bannissement dans un hiver éternel au-delà du Mur (ou, pire, bonnet d’âne dans les dîners en ville).

Il vous accueille dans ses locaux de Chiswick (prononcez Tchizik, le w est muet), une friche de l’ouest londonien, en vous tendant un shaker pendant qu’il en remplit un autre. Penicillin. Ça tombe bien, il n’est pas tout à fait 15h en milieu de semaine… «J’ai commencé à blender [assembler] dans ma cuisine, où est né mon premier whisky, Hedonism.» Premier défi d’une longue série lancée aux amateurs de malt, Hedonism était un assemblage de single grains[1], du jamais vu.


«John Glaser a pris tout le monde à contre-pied, remarque Thierry Benitah, le patron de La Maison du Whisky, qui distribue Compass Box en France. Il a rendu au blend ses lettres de noblesse à une époque où les vrais amateurs n’en buvaient plus du tout. Et s’est lancé dans les blended malts[2] alors qu’on n’en voyait quasiment pas. C’était révolutionnaire au début des années 2000. Je le revois à ses débuts, installé sous l’échoppe d’un barbier londonien, dans un sous-sol de 20 m2 qu’il ne chauffait pas l’hiver… Il a ramé pendant dix ans. J’ai choisi de le distribuer car j’étais sensible à sa démarche artisanale, audacieuse, innovante jusque dans le choix des packagings –mais c’était un pari difficile, croyez-moi, de vendre des blends de qualité au prix des single malts!»

Quinze ans plus tard, pari réussi, Compass Box souffle ses bougies en retournant aux sources avec Hedonism Quindecimus, mariage de cinq single grains âgés de 20 à 32 ans avec, pour publier les bans, l’une des plus belles étiquettes jamais collées sur une bouteille. Et, pour clore l’happy birthday en beauté, Peat Monster, le monstre tourbé, best-seller de la maison, fait péter le magnum en brut de fût: 1,5 litre à 57,3°… j’espère que vous avez fixé au plafond les détecteurs de fumée.

Ces deux nouveautés nous arrivent neuf mois après une passe de trois très réussie: Great King Street Glasgow (40% Laphroaig, 30% Benrines, 30% Cameronbridge), une gourmandise de goinfre qui glisse jusqu’à une finale subtilement fumée; Juveniles (Clynelish + Glen Elgin), un mariage frais et croquant comme un matin de printemps; et The Lost Blend (70% Clynelish de 15 à 20 ans, 22% Caol Ila d’environ 10 ans et 8% Allt-à-Bhainne –qui se prononce « Altavania » en gaélique, si vous voulez frimer deux secondes, histoire d’oublier que vous lisez un papier sur les blends), une élégance folle celui-là, souple et fruité, avec une pointe de fumée sous une patine profonde.

Vous l’aurez noté entre les parenthèses, là où un blend blockbuster assemble des dizaines de whiskies (une quarantaine pour Ballantine’s Finest, par exemple) sans une once de traçabilité, Compass Box se contente d’en marier quatre ou cinq, parfois moins, dans une totale transparence.

Hedonism Quindecimus

«Les géants fabriquent à très large échelle, doivent répartir le risque [pouvoir remplacer un single malt par un autre si une distillerie ferme ou manque de stock] et homonégéiser leur production, explique Glaser. Nous, au contraire, nous cherchons à nous distinguer, à donner à goûter la qualité de chaque composant. Je pars d’un whisky leader, choisi pour son caractère, et je construis l’assemblage autour. Clynelish, par exemple, est un lead formidable, versatile, qui agit comme une colle pour assembler un tout. Peu de whiskies peuvent jouer ce rôle. Imperial en son temps partageait cette qualité.

Parfois, je tombe sur des whiskies intéressants et j’imagine ce qu’on peut faire avec. D’autres fois, à l’inverse, une idée me vient à l’esprit et je cherche les whiskies pour la concrétiser. Great King Street Glasgow, c’est d’abord une idée: je voulais un blend abordable mais big sur les arômes –big sur le sherry, big sur la tourbe. A big beastie blend! Autrefois, les assemblages étaient plus puissants, chargés en malt, et le grain venait ajouter un peu de versatilité et de légèreté. Aujourd’hui, ils sont majoritairement trop légers d’emblée, et jetés dans des fûts plus actifs pour compenser: c’est d’un ennui!»

Depuis que la nouvelle est tombée, le 1er avril (seriously, guys!), que le géant Bacardi entrait au capital de Compass Box, quelques voix s’inquiètent de voir l’agitateur du scotch rentrer dans le rang et céder à l’ennui, justement. Pour résumer en nuances: «Quoi? Encore un artisan condamné à perdre son âme, avalé par le grand capital?» John Glaser balaie les objections. «Notre business dépend des distilleries qui nous fournissent distillats et whiskies âgés pour nos assemblages. Or, plus nous grossissons, plus nous avons besoin de sécuriser à long terme ces approvisionnements. Des contrats nous lient depuis longtemps avec Diageo et depuis l’an dernier avec Dewar’s [la division whisky de Bacardi]. Cette prise de participation minoritaire ne change rien à notre façon de faire nos whiskies, d’innover, d’explorer, de repousser les limites du scotch.» Perso, j’ai très envie de le croire sur parole. Mais, dans le whisky comme en amour, les preuves comptent double sur les déclarations. Alors… à quand les prochaines nouveautés? C’est juste pour vérifier un truc.

1 — Un single grain est un whisky de grain (blé ou maïs le plus souvent) élaboré au sein d’une seule distillerie. Retourner à l'article

2 — Un blended malt est un assemblage de single malts (pas de grain dans la bouteille, donc) en provenance de plusieurs distilleries. Retourner à l'article

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte