Monde

Un «iceberg de graisse» de 10 tonnes retrouvé dans les égouts de Londres

Temps de lecture : 2 min

Fatbergs / Arne Hendriks via FlickrCC License by
Fatbergs / Arne Hendriks via FlickrCC License by

La plupart des gens ne vont pas voir dans les égouts, mais si l’on vous demandait ce qu’il s’y passe, vous diriez sûrement que ce n’est pas joli.

Si vous avez besoin d’une preuve que tomber dans une bouche d’égout et être coincé à l’intérieur est un vrai cauchemar, la voici. A Londres, le 21 avril, un monticule de déchets ménagers et de graisse gélifiée a été retiré du système d’égouts.

«Le bloc toxique de graisse gélifiée et de déchets ménagers, faisait 40 mètres de long et était si lourd qu’il a cassé un égout datant des années 1940», selon The Guardian. «La réparation des égouts endommagés devrait coûter à Thames Water 400.000 £ (556.000 euros environ) et prendre plus de deux mois, a dit la compagnie.»

La présence de ces «icebergs de graisse» dans la ville est un problème de plus en plus sérieux.

Un amas encore plus gros était déjà apparu il y a moins de deux ans de cela. La masse est créée par l’huile et la graisse qui s’écoulent dans l’égout, un phénomène très commun dans cette capitale très peuplée.

L’ingrédient servant de détonateur à la création de ces «iceberg de graisse» de la taille du Titanic est relativement discret, il s’agit des serviettes humides. «L’utilisation de serviettes humides et de papiers toilette augmente, ce qui exacerbe la situation», conclut le Guardian.

En savoir plus:

Elliot Hannon

Newsletters

Le gouvernement britannique accusé d'être inactif face aux mariages forcés à l’étranger

Le gouvernement britannique accusé d'être inactif face aux mariages forcés à l’étranger

«Il ne fait aucun doute que des milliers de jeunes femmes ne retourneront pas à l’école en septembre»

Les détenus américains se mettent en grève

Les détenus américains se mettent en grève

Pour trois semaines et dans dix-sept États.

 «Je rêvais que mon grand-père soit le grand révolutionnaire qui combattait la colonisation!»

«Je rêvais que mon grand-père soit le grand révolutionnaire qui combattait la colonisation!»

Deux jeunes femmes ont décidé de fouiller les cartons familiaux. Dépoussiérer le passé pour créer. Anja Kofmel et Delphine Wil sont deux réalisatrices européennes. Elles ont (re)tourné leur passé.

Newsletters