Partager cet article

Michelle Obama devrait toucher le même salaire que son mari

Michelle et Barack Obama à leur arrivée à l'aéroport de Boston le 30 mars 2015. REUTERS/Jonathan Ernst

Michelle et Barack Obama à leur arrivée à l'aéroport de Boston le 30 mars 2015. REUTERS/Jonathan Ernst

Barack Obama gagne 400.000 dollars par an alors que sa femme ne touche aucun salaire.

Mercredi 15 avril, lors d’une visite à Charlotte en Caroline du Nord, Barack Obama a répondu à une question en riant:

«Michelle dirait que les Premières dames ne sont pas payées. Donc il n’y a clairement pas d’égalité des salaires à la Maison Blanche quand il s’agit d’elle et de moi.»

 

Au-delà du sourire, le président a estimé que cette situation était inacceptable pour un gouvernement qui prône l’égalité salariale:

«Mais avant que nous arrivions à la Maison Blanche, je voulais m’assurer que Michelle touche autant que possible… Si elle avait eu un meilleur salaire, cela nous aurait permis de payer les factures. Pourquoi voudrais-je que ma femme ou ma fille soit discriminée? Ça n’a pas de sens.»

CNN rappelle que le président américain était venu parler d’un projet de loi qui permettrait de protéger les femmes qui questionneraient l’égalité des salaires au sein de leur entreprise. Le «Paycheck Fairness Act», bloqué par les Républicains qui y voient un frein à l’embauche, est soutenu par les Démocrates et donc par le président lui-même.

Une situation paradoxale pour le site Mic.com, qui estime que «le président devrait demander un salaire pour la Première dame et toutes les futures premières épouses dans le prochain budget de la Maison Blanche, pas parce qu’elles ont besoin d’argent, mais parce que cela enverrait un signal fort disant que l’égalité salariale est un principe important au plus haut niveau du gouvernement».

Mic.com rappelle une anecdote de Ronald Reagan, qui avait dit que sa femme Nancy était un bon moyen pour le gouvernement d’avoir une «employée gratuite». Ce temps-là est révolu, et selon le site, «voir la Première dame payée pour son dur labeur permettrait de poser les bases pour les jeunes qui progressent dans leur carrière et qui se demandent comment gérer leur ménage».

En France, la Première dame n’a pas de statut officiel comme nous le rappelions au moment du tweet de Valérie Trierweiler soutenant Olivier Falorni. Elles ont toutes bénéficié d’un cabinet de conseillers, dont le coût était variable selon les femmes ayant occupé ce rôle. Début 2014, les Français étaient 54% à estimer qu’elle ne devrait pas bénéficier d’un statut et des moyens de la République. De son côté, le Président François Hollande touche actuellement presque 13.000 euros par mois.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte