Al Qaida cherche par tous les moyens à faire sauter des avions

Slate.fr, mis à jour le 08.09.2009 à 18 h 02

«Al Qaida cherche toujours à utiliser des avions commerciaux pour attaquer l'occident. C'est une obsession pour eux après le succès inespéré des attaques du 11 septembre 2001», a expliqué à la BBC un expert des services britanniques du contre-terrorisme.

Ainsi, la série d'attentats utilisant des explosifs liquides prévue en 2007 contre des avions opérant en Europe, pour lequel trois musulmans britanniques ont été reconnus coupables lundi 7 septembre, a été fomenté au Pakistan par des hommes liés à Al-Qaïda. «Une grande partie de ce complot a été pensée et conçue au Pakistan», a souligné un officiel britannique après le verdict.

La révélation du complot, destiné à faire des milliers de victimes, avait entraîné un renforcement des mesures de sécurité sur les avions de ligne, notamment des restrictions sur les quantités de liquide susceptibles d'être emportées par les passagers dans leurs bagages à main.

Le jury, qui a conclu au tribunal de Woolwich (sud-est de Londres) à la culpabilité d'Abdulla Ahmed Ali, 28 ans, Tanvir Hussain, 28 ans, et Assad Sarwar, 29 ans, a pu consulter des courriels dans lesquels les trois hommes interrogeaient des contacts pakistanais sur la fabrication des bombes.

Selon les procureurs, c'est l'absence de ces courriels comme éléments de preuve lors d'un premier procès en 2008, qui explique que le jury d'alors n'avait pu s'accorder sur un verdict. Le second procès s'était ouvert en février dernier.

Un tribunal californien a dû délivrer une injonction au groupe internet américain Yahoo pour qu'il divulgue ces messages, a révélé le nouveau procès.

Le principal contact au Pakistan des trois hommes était le Britannique d'origine pakistanaise Rashid Rauf, membre de haut niveau d'Al-Qaida.

Rauf a été arrêté en 2006 au Pakistan. Sa capture a permis à la police britannique d'arrêter Ali, Hussain, Sarwar et de complices présumés, qu'elle gardait sous surveillance.

Pour Michael Chertoff, ancien Secrétaire américain à la sécurité intérieure, Rauf «avait pour mission de superviser l'opération, mais il n'avait pas vocation à y participer directement».

Andy Hayman, un policier britannique de haut rang, a déploré mardi 8 septembre dans un entretien au Times que les Etats-Unis aient réclamé au Pakistan l'arrestation de Rauf avant que les Britanniques n'aient eu le temps de collecter les preuves nécessaires à l'encontre de ses complices au Royaume-Uni.

Rauf s'était ensuite évadé en 2007 dans des circonstances mystérieuses. Il aurait été tué par un missile américain au Pakistan, mais sa mort n'a jamais été confirmée.

Ali, Hussain et Sarwar comptaient provoquer des explosions coordonnées à bord de sept avions à destination du Canada et des Etats-Unis, avec des bombes artisanales composées d'explosifs liquides qui devaient être mélangés à bord des appareils.

Le démantèlement du réseau a été la plus importante opération antiterroriste jamais menée au Royaume-Uni.

[Lire l'article complet sur BBC News]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de Une: Les trois musulmans britanniques reconnus coupables le 7 septembre  REUTERS

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte