Culture

Et si Dark Vador revenait dans «Star Wars 7: le Réveil de la Force»?

Temps de lecture : 2 min

Disney vient d’aiguiser un peu plus l’appétit des fans de la Guerre des étoiles en dévoilant une nouvelle bande-annonce de Star Wars 7: The Force Awakens, premier épisode d’une nouvelle trilogie.

Contrairement à la première bande-annonce, qui finalement en dévoilait peu sur le film, on découvre cette fois-ci de nombreuses images des personnages. Au-delà d'un stormtrooper, d'une héroïne, d'un droïde et du méchant au sabre laser croisé déjà aperçus dans la précédente bande-annonce, on peut aussi découvrir un autre stormtrooper a priori peu amical.

Cette bande-annonce est aussi l’occasion de revoir des personnages très bien connus du grand public, puisque on aperçoit successivement R2-D2, Luke Skywalker, la princesse Leïla (ou du moins sa main), et évidemment Han Solo et son acolyte Chewbacca.

Mais un plan a particulièrement intrigué les spécialistes de la saga. Dans les premières secondes de la vidéo, on peut apercevoir le masque du grand méchant de la première trilogie, Dark Vador.

(Lucasfilm/Disney)

Aux dernières nouvelles [attention spoiler, sait-on jamais], Dark Vador était mort dans les bras de son fils dans le sixième et dernier épisode, le Retour du Jedi.


A la fin du film, on aperçoit même Luke Skywalker brûler le corps de son père encore en armure. A priori, aucune place n'était laissée à l’interprétation ou aux spéculations.

(Lucasfilm)

Mais avec l’annonce d’un retour de la saga intergalactique, les rumeurs se sont vite fait entendre. Le Daily Express parlait déjà en 2012 d’une source anonyme qui lui aurait expliqué que «le plan est de permettre à Dark Vador de revenir et de jouer un rôle significatif dans les nouveaux films».

Des informations à prendre évidemment avec des pincettes, comme l’écrivait la même année le site spécialisé Screenrant.com. Mais il note également que les six premiers épisodes tournaient d’une façon ou d’une autre autour de Dark Vador. «Il semblerait plus que le retour de Vador se ferait sous forme de guide, peut-être comme un fantôme de la Force, comme l’a été Obi-Wan Kenobi après sa propre mort.»

Avec cette nouvelle bande-annonce, qui fait plus que mentionner Dark Vador, les rumeurs prennent un peu plus d’épaisseur. Le site Newsweek note que l’on entend son souffle si particulier, ainsi que la voix de Luke Skywalker expliquer que son «père l’a», en parlant de la Force, et non pas que son père «l’avait», ce qui aurait été plus logique. Il faut savoir que ces phrases ont déjà été prononcées par Luke Skywalker dans le Retour du Jedi, quand il parle à sa sœur:

«Tu as tort Leïa. Tu as ce pouvoir aussi. Avec le temps tu apprendre à l’utiliser comme moi. La Force est forte dans ma famille. Mon père l’a. Je l’ai. Et… ma sœur l’a. Oui. C’est toi Leïa.»

Entertainment Weekly a listé sept raisons pour lesquelles il pourrait être encore en vie, parfois improbables, mais évidemment intéressantes. Star Wars VII a tout intérêt à le ramener à la vie d'un point de vue commercial, d'autant plus que le film apparaît déjà comme une grande réunion de famille, avec le retour des autres héros de la première trilogie. Alors pourquoi pas Dark Vador? Entertainment Weekly se laisse même aller à imaginer un clone, ou un fantôme comme on l’a déjà dit plus haut. «Abrams [le réalisateur] mettrait-il une référence aussi claire dans sa seconde bande-annonce… pour ne pas le faire apparaître, d’une façon ou d’une autre, dans le film lui-même?», se demande le site.

«Il peut simplement s’agir d’un petit rappel de ce méchant charismatique, conclut Newsweek, mais cela pourrait être aussi quelque chose d’autre.»

Newsletters

(Re)lire Proust à l'heure du coronavirus

(Re)lire Proust à l'heure du coronavirus

Il n'y a jamais eu meilleur moment pour lire les 4.000 pages écrites par le plus extraordinaire des auteurs confinés.

5 recommandations du Slate Podcast Club, épisode 2

5 recommandations du Slate Podcast Club, épisode 2

Love, grand méchant et marathon, découvrez la sélection hebdomadaire des membres de notre groupe Facebook.

Lettre à une jeune cinéaste prometteuse des années 1990

Lettre à une jeune cinéaste prometteuse des années 1990

[TRIBUNE] Comme tes films légers se sont transformés en projets ambitieux, ça coince. Tu réalises un téléfilm sur un sujet féminin, sans politique ni métaphysique, c'est ce qu'on attend de toi.

Newsletters