Partager cet article

Cette bière japonaise prétend vous rendre plus beau

La marque Suntory a décidé d'ajouter du collagène dans ses boissons alcoolisées.

Le collagène est une protéine présente dans chaque organisme vivant, et dont le rôle est de permettre aux tissus de résister à l’étirement. Les industriels l’utilisent pour produire de la gélatine, mais aussi pour proposer des produits de beauté luttant contre l’apparition des rides.

Pour beaucoup de Japonais, explique Popular Science, la consommation de collagène permet de rendre la peau plus belle. Beaucoup de Japonaises en consomment via des poudres ou dans leur nourriture, les supermarchés et les restaurants étant nombreux à proposer des produits enrichis en collagène. Et désormais, un nouveau produit contenant du collagène vient de faire son apparition dans le pays, et plus précisément dans la ville d’Hokkaido. La marque Suntory propose désormais «Precious», une bière contenant 2 grammes de collagène par cannette.

La marque, qui vise principalement les femmes comme le montre la publicité avec la mannequin Anne Nakamura, prétend donc que sa boisson permet à quiconque la consomme de conserver une peau plus jeune, et donc plus belle.

Mais pour l’instant, aucune preuve scientifique n’appuie les affirmations de la marque, et il est impossible de mesurer les effets réels du collagène sur la peau.

Popular Science cite ainsi la nutritionniste Kuniko Takahashi, qui explique dans un de ses livres qu’une «bonne protéine contient suffisamment d’acides aminés de toutes sortes, ce qui est le cas pour la plupart des protéines animales. Le collagène n’est pas meilleur que la moyenne en tant que protéine».

Le site CNBC se demande de son côté si le fait même de consommer du collagène est effectivement bon pour la santé. Il cite une étude de 2006, réalisée par Naoya Matsuda de l’université de médecine de Hirosaki, qui suggérait qu’ingérer du collagène pouvait «renforcer la force mécanique de la peau» et réduire sa sensibilité aux blessures. Mais aucune preuve véritable n’a été fournie jusque-là par la communauté scientifique. Beaucoup de chercheurs, y compris ceux de la British Skin Foundation, ont affirmé ces dernières années que même les crèmes à base de collagène étaient un «gâchis d’argent»

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte