Culture

World Monopoly en ligne

Temps de lecture : 2 min

Vous avez envie de la 5e avenue à New York? Faites-vous plaisir: mercredi, il sera possible d'acheter n'importe quelle rue du monde. Google s'associe au fabricant de jeux Hasbro et lance une version en ligne du Monopoly, à travers l'application Google Maps. «Monopoly City Streets», qui sort le 9 septembre, permet aux joueurs une course mondiale à l'immobilier, dans le plus grand tournoi jamais organisé. Il durera quatre mois à compter de demain.

La somme de départ pour chaque joueur est de 3 millions de dollars Monopoly, et vous pourrez construire non seulement des hôtels et des maisons, mais aussi des stades de foot, des châteaux et des gratte-ciel. En Grande-Bretagne, Downing Street (la rue du cabinet du Premier ministre) coûtera $231,000.

L'idée est d'être le premier pour acheter. Mais si vous êtes pris de court, vous pouvez faire une offre au propriétaire: s'il ne répond pas dans les sept jours, votre offre est considérée comme acceptée, quelle qu'elle soit. (Sans oublier de vous connecter tous les jours, comme l'imposent les règles du jeu)

[Lire l'article complet sur le Guardian]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de une: Capture d'écran du jeu d'une publicité pour Monopoly

Newsletters

Festival de Cannes, jour 10: fictions à tous les vents du présent

Festival de Cannes, jour 10: fictions à tous les vents du présent

Dans des registres très différents, «Tori et Lokita» des frères Dardenne, «Nos frangins» de Rachid Bouchareb et «Leila et ses frères» de Saeed Roustaee trouvent des réponses de cinéma pour raconter et interroger le monde contemporain.

Jessie Buckley, l'actrice la plus fascinante du moment

Jessie Buckley, l'actrice la plus fascinante du moment

À l'affiche du film surnaturel «Men», l'Irlandaise prouve une nouvelle fois toute l'étendue de son talent.

Festival de Cannes, jour 9: «Les Crimes du futur» au risque des circonstances atténuantes

Festival de Cannes, jour 9: «Les Crimes du futur» au risque des circonstances atténuantes

Très (trop?) attendu, le film de David Cronenberg mobilise nombre des ressources qui font la réputation de cet auteur sans trouver la forme qui leur donnerait leur pleine puissance.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio