Culture

Des concerts et des lectures organisés en plein vol par une compagnie aérienne

Temps de lecture : 2 min

A-t-on déjà connu public plus captif?

Aux Etats-Unis, la compagnie aérienne régionale Southwest tente de se distinguer de ses concurrents en offrant du divertissement pendant les trajets. Ces dernières années, les passagers ont ainsi enduré des concerts de rock et des défilés de mode en plein vol.

Les concerts n'avaient pas plu à tout le monde (un passager avait tweeté qu'il s'attendait à une révolte des passagers), mais la compagnie vient d'introduire une nouveauté: des auteurs qui viennent lire des extraits de leur livre.

Un journaliste de Slate.com, Jonathan L. Fischer, s'est récemment retrouvé dans un vol où un ancien soldat des Navy Seals a lu, au micro, un chapitre de son livre devant tous les passagers. Le sujet n'était pas forcément très léger: l'ouvrage, intitulé Résilience est une série de lettres écrites à un vétéran qui souffre de stress post-traumatique. Autre problème: Eric Gretens, l'auteur du livre, est un candidat potentiel au poste de gouverneur (républicain) du Missouri, ce qui semble contrevenir à la neutralité politique que l'on attend d'une compagnie aérienne.

Pour encourager les passagers à s'intéresser à la lecture, l'équipe de bord avait annoncé que ceux qui poseraient une question à l'auteur pourraient gagner un chèque cadeau de 100 dollars.

La coordinatrice de ces partenariats explique que Southwest veut travailler avec des artistes qui correspondent à la «culture» de l'entreprise, c'est-à-dire des gens «joyeux, sereins et souriants». Etant donné que les musiciens et écrivains bénéficient d'une audience captive dans l'avion, ils ne sont pas rémunérés pour ces prestations. Mais en échange de cette publicité gratuite, la compagnie leur paye le billet d'avion (en deuxième classe).

Le critique littéraire du Los Angeles Times implore Southwest d'arrêter cette initiative: déjà dans un bar ou une librairie, entendre un auteur lire son ouvrage peut s'avérer pénible, mais la même chose dans un avion relève selon lui du cauchemar.

Slate.fr

Newsletters

Qui a dit que les artistes francophones ne pouvaient pas s'exporter?

Qui a dit que les artistes francophones ne pouvaient pas s'exporter?

Chanter en français n'est plus un obstacle pour remporter un franc succès à l'étranger.

Button Poetry, l'art et la manière de faire de la poésie dans l'air du temps

Button Poetry, l'art et la manière de faire de la poésie dans l'air du temps

Tandis qu'Amazon déploie un arsenal financier pour soutenir la littérature, le succès de la société de poésie Button Poetry s'intensifie. Sa recette magique? Les réseaux sociaux.

Que nous racontent les plantes quand on les écoute parler?

Que nous racontent les plantes quand on les écoute parler?

L'expression «faire la plante verte» n'a jamais été aussi peu appropriée.

Newsletters