Culture

Des concerts et des lectures organisés en plein vol par une compagnie aérienne

Temps de lecture : 2 min

A-t-on déjà connu public plus captif?

Aux Etats-Unis, la compagnie aérienne régionale Southwest tente de se distinguer de ses concurrents en offrant du divertissement pendant les trajets. Ces dernières années, les passagers ont ainsi enduré des concerts de rock et des défilés de mode en plein vol.

Les concerts n'avaient pas plu à tout le monde (un passager avait tweeté qu'il s'attendait à une révolte des passagers), mais la compagnie vient d'introduire une nouveauté: des auteurs qui viennent lire des extraits de leur livre.

Un journaliste de Slate.com, Jonathan L. Fischer, s'est récemment retrouvé dans un vol où un ancien soldat des Navy Seals a lu, au micro, un chapitre de son livre devant tous les passagers. Le sujet n'était pas forcément très léger: l'ouvrage, intitulé Résilience est une série de lettres écrites à un vétéran qui souffre de stress post-traumatique. Autre problème: Eric Gretens, l'auteur du livre, est un candidat potentiel au poste de gouverneur (républicain) du Missouri, ce qui semble contrevenir à la neutralité politique que l'on attend d'une compagnie aérienne.

Pour encourager les passagers à s'intéresser à la lecture, l'équipe de bord avait annoncé que ceux qui poseraient une question à l'auteur pourraient gagner un chèque cadeau de 100 dollars.

La coordinatrice de ces partenariats explique que Southwest veut travailler avec des artistes qui correspondent à la «culture» de l'entreprise, c'est-à-dire des gens «joyeux, sereins et souriants». Etant donné que les musiciens et écrivains bénéficient d'une audience captive dans l'avion, ils ne sont pas rémunérés pour ces prestations. Mais en échange de cette publicité gratuite, la compagnie leur paye le billet d'avion (en deuxième classe).

Le critique littéraire du Los Angeles Times implore Southwest d'arrêter cette initiative: déjà dans un bar ou une librairie, entendre un auteur lire son ouvrage peut s'avérer pénible, mais la même chose dans un avion relève selon lui du cauchemar.

Newsletters

Les fans des films de zombies ont été mieux préparés à la pandémie

Les fans des films de zombies ont été mieux préparés à la pandémie

Ils auraient moins souffert psychologiquement que les autres depuis le début de la crise sanitaire.

À quoi ressemblait vraiment l'Angleterre à l'époque de «La Chronique des Bridgerton»?

À quoi ressemblait vraiment l'Angleterre à l'époque de «La Chronique des Bridgerton»?

La série de Netflix est un portrait romancé du pays pendant la Régence.

«L'Exorciste selon William Friedkin» ou la difficulté absolue du métier de cinéaste

«L'Exorciste selon William Friedkin» ou la difficulté absolue du métier de cinéaste

Dans un documentaire disponible en VOD, le réalisateur du film dévoile les influences et les partis pris qui l'ont aidé à réaliser cet éternel classique.

Newsletters