Partager cet article

Les femmes pourraient avoir été les premières à chasser à l'aide d'armes

Chimpanzés sur un arbre | Anthony D'Onofrio via Flickr CC License by

Chimpanzés sur un arbre | Anthony D'Onofrio via Flickr CC License by

C'est la conclusion de primatologues qui ont observé des chimpanzés chasser. Et remarqué que les femelles utilisaient plus d'outils pour attraper leurs proies.

Les femmes pourraient avoir été les premières à utiliser des armes pour chasser. C’est en tout cas ce que suggère cette étude conduite par des chercheurs internationaux, dont la primatologue Jill Pruetz, et publiée ce mercredi 15 avril dans la revue Royal Society Open Science.

Pendant dix ans, Jill Pruetz et ses collègues ont observé une trentaine de chimpanzés, plus précisément des chimpanzés de Fongoli au Sénégal. Des singes particuliers puisqu’ils «sont les seuls réputés pour utiliser des armes pour tuer ou blesser leurs proies», explique New Scientist.

Mâles plus «opportunistes»

Après avoir assisté à plus de 300 scènes de chasse où les singes s'armaient d'outils, les scientifiques ont conclu que les mâles adultes étaient moins susceptibles d’en utiliser que les femelles et avaient tendance à capturer leur proie à mains nues, relate Phys.org. Une différence de comportement qui peut s’expliquer par le fait que les chimpanzés mâles ont tendance à être plus «opportunistes».

Les femelles ne formaient que 39% des effectifs de chasseurs, mais réalisaient 61% des chasses, surpassant donc leurs homologues masculins, souligne l’étude.

Des résultats que les chercheurs qualifient de «fascinants». Ils offrent une «nouvelle vue sur l’évolution», selon le New York Times. En effet, si les femelles chimpanzés ont initié l’usage d’armes pour chasser, il a pu en être de même pour les premiers hommes, suggère Jill Pruetz, citée par New Scientist.

«Peut-être que cela incitera les gens à reconsidérer le vieux principe de l’homme-chasseur.»

Travis Pickering, anthropologue à l’Université du Wisconsin, explique au New York Times que, face à un manque de nourriture (les chimpanzés de Fongoli vivent dans la savane, où les proies sont plus rares qu'en forêt), les singes ont dû être «inventifs». Il ajoute que les premiers hommes ont vraisemblablement évolué dans un environnement similaire.

La chasse s’est très vite imposée comme une activité masculine chez les ancêtres des humains, concède-t-il auprès du quotidien américain. Mais, selon lui, «il est très probable que les hominidés femelles aient été les inventrices des armes».

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte