Santé / Tech & internet

Le papa du mème Success Kid a besoin de vous

Temps de lecture : 2 min

Le mème "Success Kid"
Le mème "Success Kid"

La tête de ce garçon vous dit quelque chose? Normal, il s’agit de Sammy Griner, alias «success kid», un mème populaire. Le site britannique Metro rapporte que le garçon qui serre triomphalement le poing sur des milliers de pages web, âgé de 8 ans, demande aujourd’hui un juste retour des choses aux internautes: Justin, son père, a besoin d’une greffe de rein.

Pour financer cette greffe, la famille Griner a décidé de mettre en place une campagne de crowdfounding en demandant de l’aide à tous ceux que la photo a un jour amusé. La femme de Justin, Laney, a monté la campagne sur le site de financement participatif GoFundMe. Au départ réticente, elle explique:

«J’ai pensé que ça pourrait donner une impulsion positive à nos efforts de collecte de fonds que les gens sachent que c’est pour le père du bébé qui a fait sourire tant de monde.»

La campagne de crowd founding des Griener sur GoFundMe

Dans un e-mail au Daily Dot, la mère de famille explique que son mari se bat contre une maladie des reins depuis 2006 et a souffert d'une insuffisance rénale aigüe en 2009. Il est sous dialyse 12 heures par semaine et seule une greffe pourrait le guérir. Si la dialyse et la greffe sont couvertes par le système Medicare, ce sont les traitements additionnels qui coûtent cher. Justin a aussi besoin qu’un travail soit effectué sur ses dents avant que l’opération ne soit possible. Sa femme souligne:

«Il y a beaucoup de médicaments et de cachets anti-rejet qu’une personne doit prendre pour le restant de ses jours. Certains coûtent des milliers de dollars par mois. Medicare les paye les trois premiers mois, et c’est tout.»

La campagne a été un succès, puisque l’objectif fixé par la campagne (75.000 dollars) est dépassé. En une semaine, 4.011 personnes ont fait un don. Le 15 avril, Mashable annonçait que la campagne, relayée sur beaucoup de sites anglophones, en était à 48.665 dollars. Quinze heures plus tard, à notre passage sur le site, la famille Griener avait récolté 83.535 dollars.

Mais un problème persiste: pour l’instant, personne n’est compatible pour donner un rein à Justin Griener et la liste d’attente pour obtenir l’organe d’une personne décédée peut dépasser les 5 ans.

Slate.fr

Newsletters

«Une telle histoire est-elle classique dans le milieu des sexfriends?»

«Une telle histoire est-elle classique dans le milieu des sexfriends?»

[C'est compliqué] Cette semaine, Lucile conseille Y., une jeune femme qui s'interroge sur la véritable nature de la relation qu'elle vit avec son sexfriend.

La popularité des charlatans du bien-être révèle les errements de la médecine

La popularité des charlatans du bien-être révèle les errements de la médecine

Les praticiens qui ne savent pas écouter les souffrances de leurs patients les poussent vers des produits et services scientifiquement fumeux.

«Cette histoire de statues, ça me permet de vivre encore plus de sexe dans ma vie»

«Cette histoire de statues, ça me permet de vivre encore plus de sexe dans ma vie»

Ruth aime les statues, mais plus que vous l'imaginez. Le type d'attirance qu'elle ressent s'appelle du pygmalionisme (ou de l'agalmatophilie, au choix).

Newsletters