Partager cet article

Comment les recherches sur Google Images contribuent à renforcer les stéréotypes de genre

Les premiers résultats pour «PDG» sur Google Images.

Les premiers résultats pour «PDG» sur Google Images.

Lorsqu'on cherche des images de PDG sur Google images, aux Etats-Unis (avec la recherche en anglais CEO), on obtient une page avec des photos d'hommes. La première «femme» à apparaître, en page 3, est Barbie PDG, loin devant une vraie femme PDG.

Comme le rapporte The Verge, Barbie PDG n'est même pas une vraie Barbie: il s'agit juste de l'illustration d'un article du site parodique The Onion.

En France, la recherche PDG sur Google images mène aussi à de nombreuses images d'hommes: la première femme de la liste est Marissa Mayer, la PDG de Yahoo, dont la première apparition, en petite vignette, se fait en page 2.

La suivante est Virginie Calmels, ex-PDG d'Endemol, puis Cathy Guetta (parce qu'elle accompagne un PDG sur la photo).

Des chercheurs de l'université de Washington ont analysé les cent premiers résultats trouvés par l'algorithme de Google images pour 45 professions différentes, et se sont demandé si ces sélections pouvaient renforcer les stéréotypes de genre, rapporte Business Insider.

Alors que 27% des PDG sont des femmes aux Etats-Unis, elles ne représentent que 11% des photos trouvées sur Google images. Par contre, si on fait une recherche sur les employés de télémarketing, on obtient 64% de femmes, alors qu'en réalité elles représentent environ la moitié de la profession. 

L'équipe de l'université de Washington a interviewé un échantillon de personnes, et leur a posé des questions sur le pourcentage de femmes et la compétence des femmes dans plusieurs professions. Deux semaines plus tard, les chercheurs ont reposé ces mêmes questions après avoir montré les résultats de recherche Google images.

«En moyenne, un employé était jugé plus compétent si il ou elle correspondait à un stéréotype de genre», résume le Washington Post. Et la vision des participants sur le nombre de femmes dans une profession était influencée par ce qu'ils avaient vu sur Google images.

Les auteurs de l'étude espèrent qu'à l'avenir, les créateurs de moteurs de recherche songeront à prendre en compte ces questions de stéréotypes.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte