Parents & enfants / Tech & internet / Sciences

Pour apprendre, mieux vaut une tablette pour deux qu’une tablette par personne

Temps de lecture : 2 min

/

Le partage a ses vertus: d'après une étude réalisée par l'Université Northwerstern, dans l'Etat de l'Illinois, les enfants apprennent mieux quand ils ont une tablette pour plusieurs que quand ils ont leur propre matériel. L'équipe de scientifiques a étudié trois écoles, explique MotherJones: une première où tous les élèves étaient munis d'iPad, une deuxième où les écoliers en partageaient un pour cinq, et une dernière où ils n'en avaient pas.

Résultat, les enfants ayant eu une tablette pour plusieurs ont eu de meilleurs résultats à un test de lecture commun réalisé à la fin de l'année, améliorant leur score de 28% par rapport au début d'année, contre 24% pour les enfants ayant leur propre matériel et 20% pour les autres.

Malgré ce faible écart, ce résultat est bon indicateur statistique pour Courtney Blackwell; qui a dirigé l'étude. Interrogée par MotherJones, elle décrit ce processus d'apprentissage:

«Dans les classes où il y a partage, deux enfants vont utiliser un iPad donc ils discutent et négocient plus, explique-t-elle. Si un enfant montre du doigt et dit "j'ai trouvé un carré", un autre enfant peut dire "Ce n'est pas un carré, c'est un rectangle”.»

Si, d'après l'étude, avoir une tablette permet un meilleur apprentissage que ne pas en avoir du tout, les chercheurs préfèrent mettre l'accent sur l'intérêt du partage dans le processus d'apprentissage.

Néanmoins, les tablettes ne permettent pas toujours un meilleur apprentissage.

En France, une étude de l'université de Cergy-Pontoise parue fin 2014, s'était montrée nuancée sur l'intérêt des nouvelles technologies dans le processus d'apprentissage. Si elle reconnaît que leur apport pourrait aider à l'apprentissage des élèves, les chercheurs, repris par Pixel, indiquent que:

«La tablette constitue néanmoins un frein aux apprentissages, lorsque les processus cognitifs reliés à une tâche sont perturbés par des affichages subreptices.»

Slate.fr

Newsletters

Une école américaine interdit l'expression «meilleure amie»

Une école américaine interdit l'expression «meilleure amie»

Des parents du Massachusetts ont changé leur fille de maternelle après qu'une enseignante lui a demandé d'éviter de dire «meilleure amie», sous prétexte que d'autres élèves se sentiraient exclues.

Les autorités norvégiennes demandent aux jeunes d'éviter les rapports sexuels sur les ronds-points

Les autorités norvégiennes demandent aux jeunes d'éviter les rapports sexuels sur les ronds-points

Le directeur de l'agence norvégienne des routes publiques s'inquiète de certains défis sexuels organisés pour célébrer la fin du lycée.

Blocage des universités: le chiffon rouge des «examens en chocolat»

Blocage des universités: le chiffon rouge des «examens en chocolat»

C'est la grande peur de certains étudiants et de leurs parents: être dans l'incapacité de valider leur année de fac.

Newsletters